Après avoir obtenu de la Justice - Quelle Justice ? - une interdiction de semer sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, VINCI veut obtenir cette fois, de cette même Justice, que les ruches qui y vivent soient déménagées.

Quand on vous dit que VINCI veut nous affamer ! Que VINCI est un pesticide pour l'Humanité !
La preuve par la Justice elle-même : Virgile Mazery, apiculteur professionnel, dont une grosse partie des abeilles butinent sur la ZAD depuis plusieurs années et qui a payé à VINCI son droit de fermage, est accusé par ce même VINCI (qui a encaissé le droit de fermage) d'occupation illégale de terres agricoles.
Quand on pense que dans certains pays, il se trouve des agriculteurs-industriels qui payent à prix d'or les services rendus par ces indispensables petits insectes.

Virgile (*) passe devant le juge du tribunal de Saint Nazaire le mardi 26 novembre 2013 à 10h00.

Copain 44 et les apiculteurs professionnels appellent à un rassemblement devant le tribunal.

Décidément, le palais de Justice de Saint-Nazaire est devenu une sorte d'agence de la multinationale tant celle-ci y assigne des gens honnêtes et ordinaires, qui ont un seul désir : celui de pouvoir vivre sur leurs terres, dans un monde juste.

(*) Virgile ! Quel beau prénom pour un apiculteur.