Je donne ma première conférence publique à Quimper la semaine prochaine.

Le thème sera : ÉNERGIE & économie

Résumé

Les humains ont toujours entretenu des rapports plus qu'étroits avec les différentes sources d'énergie dont ils ont pu et su disposer. Ce fait constitue d'ailleurs une des rares différences qui les distinguent vraiment des animaux qui, eux, se contentent de jouir du rayonnement solaire incident.

Par ailleurs, l'accès à l'énergie facile et apparemment abondante a conditionné les développements économiques des sociétés humaines, dans lesquelles, sauf quelques exceptions de prélèvements suffisants, les flux de matières et d'énergies, depuis le Néolithique, n'ont jamais cessé de croître.

Alors que le réchauffement climatique, conséquence de nos pollutions et de la destruction des milieux naturels, se révèle bien réel, le discours officiel appelle à une transition énergétique.

Nous saisissons assez bien le sens de ce discours - il faut plus d'énergies renouvelables ! - alors que, pour autant, très peu d'entre nous sont capables de donner une définition de ce qu'est l'énergie.

Aussi, un ensemble de questions se posent :
- Qu'est-ce que l'énergie ?
- Quel est le vrai visage des énergies renouvelables ?
- Les évolutions sociétales actuelles, ou celles prônées par nos politiques, nous permettent-elles d'envisager un avenir pour notre espèce ?
- Prenons-nous assez en considération le fait que les processus naturels, de même que les processus économiques, sont irréversibles ?
- Quelles sont les lois qui régissent réellement notre économie ?
- La transition énergétique telle que proposée, bien souvent par des personnes surmédiatisées et financièrement intéressées, sera-t-elle la bonne voie pour l'humanité ?

En exposant, à la lumière des Lois de la physique, la situation énergétique du monde et en faisant un parallèle avec celle des métaux, nous verrons que les réponses à ces questions dessinent une vérité que l'on peut considérer comme assez proche de ce que sera la réalité de la future économie.
Hélas, il est triste de constater que cette vérité diffère très sensiblement, pour ne pas dire radicalement, du tableau idyllique que nous dépeint le discours officiel.

Halles Saint-François - Salle n°2 (Entrée par la rue Astor - 1er étage)
jeudi 16 avril
20 h 30.