Il y a des progrès quasi impossibles à faire avant que puisse advenir le monde que les scientistes annoncent pour demain !

Les scientistes pensent généralement que les robots vont remplacer les humains. Plus précisément, certains pensent que les machines vont nous remplacer parce que ce serait la voie normale du progrès tandis que d'autres affirment que c'est notre stupidité à détruire la Nature qui va conduire les robots, de plus en plus intelligents, à prendre notre place dans le but de sauver la Terre. Paul Jorion semble désormais être de cette seconde catégorie de scientistes... du moins pour l'instant.
Je dis "pour l'instant" car, il faut le constater, ce chroniqueur, qui restera sans conteste émérite pour certains de ses écrits, sait magnifiquement écouter et lire son entourage pour savoir, l'air de rien, faire évoluer "sa" pensé au bon moment du temps médiatique.

Maintenant, cette petite vacherie étant dite, il est intéressant de s'interroger sur la soi-disant bêtise des Humains : En bref, sommes nous tous et toutes réellement stupides dans la façon que nous avons de vivre ?
Et bien, personnellement, je répondrais que non !
Prenons par exemple le cas des "Camilles" des différentes ZAD : Ils et elles se révèlent d'une parfaite intelligence et d'une grande culture quand, dans leur domaine de prédilection respectif, ils et elles font de bons diagnostics de l'état de la Terre tout en proposant des voies économiques alternatives viables au système capitaliste actuel, viables car égalitaires et faiblement consommatrices de matières et d'énergie.
Autre exemple : Partout dans le Monde, vous trouverez de multiples genres de résistants, s'employant à lutter contre le système capitaliste néolibéral qui nous a submergé, toujours capables de très bien exposer et argumenter, rationnellement et scientifiquement, leurs façons de penser et d'agir, cela constituant des preuves on ne peut plus claires de leur intelligence.
Enfin, même chez la plupart des "suiveurs", c'est-à-dire celles et ceux qui s'accommodent du système sans trop broncher - dès l'instant que cela reste supportable pour eux - on peut trouver, en y regardant de près, moult preuves d'intelligences variées pour s'adapter à la baisse des revenus, au chômage, au délitement des services publics, ce qui, au final, contredit encore, complètement, cette affirmation selon laquelle les Humains seraient tous stupides.

En fait, lorsqu'on dit que les Humains sont stupides, on a oublié de constater une chose capitale : Certes l'Humanité détruit la biosphère, son berceau, avec le système économique qui est le sien - ce qui est stupide, c'est irréfragable - mais jamais on prend en considération que le système qui produit ce résultat ne s'active que sur l'impulsion nuisible d'une toute petite proportion de la population, essentiellement des "mâles alpha" et quelques femmes sur-testostéronées, mal-nommés "premiers de cordée", et dont il n'est jamais question de remettre en cause le niveau d'intelligence. Pourtant, dès ce constat fait, il est honnête de conclure que c'est seulement ces derniers qui sont stupides, voire fous, à tout le moins égocentrique à "tendance dictatoriale". En effet, ils refusent de se remettre en question, restent complètement incapables d'appréhender la réalité et les conséquences de leur impulsivité mortifère compulsive, s'obstinent malgré les alertes... ce qui ne peut relever que de l'inintelligence ou de la maladie mentale. Il n'est que de nommer Macron, Trupp, Bolsonaro, Ghosn, Lagarde, Merkel ou Buzyn (cette dernière étant une championne du conflit d'intérêt potentiel quand on examine son "CV" - Pauvre Simone Veil !).

Pour soutenir mon propos, je vous renvoie à la chronique de Yannick Haenel, dans le Charlie Hebdo du 15 janvier 2020, consacrée au contenu du dernier livre de Dany-Robert Duffour au titre provocateur : "Baise ton prochain".
Dans cet ouvrage, on apprend qu'en 1714, Bernard de Manville (*) préconise de donner "les clés du Monde aux pires scélérats (...) car pour produire la richesse, il faut être sans vergogne". Ainsi, "Dieu n'a pas permis sans raison que les hommes soient imparfaits, cupides et vicieux. Car du vice surgit la seule vertu à quoi les hommes pervertis peuvent encore prétendre : la richesse." Et de rajouter : "Seule la société des pervers" - c'est-à-dire, celle des premiers de cordée et de leurs suppôts, tel Macron - "est capable de ravir Dieu et de "faire jouir le monde" (sic)."
En gros, Manville propose le fric, l'usure et la spéculation, en lieu et place du sexe, pêché capital de tous les pêchés capitaux pour le puritanisme protestant qui trouva sa terre promise aux USA ; et indéniablement un programme efficace, ce puritanisme de Calvin et Luther ainsi expliqué et encouragé, car si on y regarde bien, c'est bien ce programme qui a permis l’émergence du néolibéralisme et du scientisme, le second étant, finalement, rien moins qu'un prolongement naturel du premier !

Ce programme visant à la satisfaction de Dieu - la belle excuse ! - on peut désormais voir qu'il aura séduit - ne surtout pas dire "perverti" ! - ceux les plus mentalement détraqués de toutes les régions du Monde.
Ceux-là, ces tarés du Monde, qu'ils soient nés musulmans, chrétiens, bouddhistes, indous, shintoïstes, taoïstes..., ne vénèrent plus maintenant qu'un seul dieu : l'argent ! Le truc qui a réussi l'unité des religions.

Dès lors on peut le dire : Toutes les preuves de stupidité des Humains, au cours de l'Histoire, émanent des "zélites" ; "zélites" qui par la force, l'héritage, la malhonnêteté, la duplicité, la trahison ou l'argent mal employé, se sont imposées et maintenues dans les lieux de pouvoir avec arrogance et prétention, alors qu'elles étaient les plus viles, égoïstes, scélérates, misanthropes, narcissiques et dangereuses personnes qui se pouvaient trouver dans chaque génération.
Ainsi, et tout particulièrement depuis la révolution industrielle, la Société s'est appliquée à faire émerger de véritables Attilas en bandes organisées, n'agissant qu'en faveur de leurs intérêts propres et immédiats, avec le résultat que l'on sait : l'individualisme, la destruction de la biosphère et le réchauffement climatique !

Et c'est là que je reviens aux scientistes qui nous annoncent notre remplacement inéluctable par ces "choses" appelées "robots" censées être des merveilles d'intelligence et de clairvoyance potentielles ; ces scientistes qui constatent les dégâts mais qui restent malgré tout croyants dans le "progrès" technologique - notamment "pour réparer la Nature" - alors que quiconque de sensé a compris depuis belle lurette que c'est ce progrès qui nous tue : J'en reviens à eux pour dire qu'ils se trompent !
Ils se trompent car pour que ce qu'ils annoncent advienne, il faudrait faire un sacré bond technologique !
Un bond technologique qui n'est vraiment pas à l'horizon, puisqu'il faudrait arriver à dépasser les capacités du vivant, qui, grâce à l'ADN, est capable, dans quelques centaines de grammes, de stocker tout ce que nos ordinateurs stockent dans des installations dévoreuses de matières et d'énergie pesant des milliers de millions de tonnes au total.
Sans ce bond technologique, dont je ne crois pas qu'il soit en mesure de survenir, d'autant moins si le néolibéralisme reste la "philosophie" du Monde, les machines ne pourront jamais remplacer le vivant.

Pour conclure, si, nous, la grandes majorité, empêchions les tarés qui se sentent supérieurs d'accéder au pouvoir, il y a fort à parier que l'état de la Biosphère ainsi que la vie sociale et économique s'en trouverait grandement améliorés.
Pour ce faire, tout devrait commencer à l'école au sein de laquelle il ne devrait plus y avoir de sélection telle que pratiquée depuis toujours.
Les matières qui devraient y être enseignées, toutes au même coefficient, devrait avoir pour but de favoriser toutes les aptitudes naturelles des adultes en devenir que sont les enfants.
Les matheux ne seraient donc plus "les meilleurs". Ils partageraient la première place avec les manuels, les "diplomates", les littéraires, les artistes, les "mains vertes", les scientifiques et les altruistes.
Enfin, citons une femme qui réagissait après l'arrestation au Japon de son ex-mari, "premier de cordée" notoire devenu roi de l'évasion, et qui nous donne une bonne idée de ce que sont réellement les "zélites" :
"Tous les narcissiques sont des hypocrites. Ils prétendent avoir une morale et des valeurs, mais ils n'en ont aucune en réalité. Derrière les portes fermées, ils mentent, ils insultent, ils critiquent, ils manquent de respect, ils abusent. Ils peuvent dire et faire ce qu'ils veulent, mais ne supportent pas qu'on les critique. Ils ont tout un tas de règles pour les autres, mais ne respectent eux-mêmes aucune des règles qu'ils édictent et ne mettent en pratique rien de ce qu'ils prêchent."

(*) Un protestant mis à l'index et dont les ouvrages furent brulés par des cathos ; sacrés autodafés - Il n’existe pas une seule religion qui ne contienne pas intrinsèquement, sans qu’elle puisse en être purgée, des arguments pour justifier les pires et les plus inimaginables débordements de violence.).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://ecodouble.farmserv.org/index.php?trackback/509

Haut de page