Tout est redevenu normal : nous rebrulons du pétrole.
Nous sommes rassurés. La Nature a été domptée.
Il n'y a plus qu'à faire les comptes pour savoir combien ça nous a coûté quand nous ne pouvions pas en bruler comme il convient.