L'espace collaboratif vers une constitution économique (ECCE), initiative de Paul Jorion, mise en forme par Jean-Luce Morlie, vit un peu au ralenti depuis quelque temps. Peut-être que le format "wiki", peu convivial à mon goût, y est pour quelque chose.
Néanmoins, les grandes lignes de ce que doit évoquer ce texte sont établies et certains paragraphes bien avancés, voire terminés.

Vous trouverez ci-dessous la dernière mouture du préambule.
C'est super car ça parle d'écologie dès les premières lignes !
Toutefois, je pense que quelques petites modifications, que je me permets d'indiquer en rouge, seraient encore nécessaires.

Préambule

Considérant que les limites de la colonisation de la Terre par l’espèce humaine sont atteintes ;

Considérant que les stratégies de conquête et de maîtrise du monde par des réseaux structurés sur le mode compétitif se révèlent aujourd’hui inadaptées au maintien des équilibres écologiques ;

Considérant que le temps qui reste est compté, au risque de la survie de l’espèce humaine.
Considérant que le proche épuisement des ressources naturelles et la destruction des écosystèmes constituent une menace pour l'Humanité toute entière ;
ou bien

Considérant que le proche épuisement des ressources naturelles et la destruction des écosystèmes peuvent provoquer la disparition de l'Humanité ;

Considérant que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ainsi que les idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité constituent le socle moral partagé par le genre humain ;

Considérant que dans le domaine de l’économie, comme dans le domaine politique, les principes de liberté et d’égalité ne peuvent être laissés à eux-mêmes sans être accompagnés d’une morale de fraternité ;

Considérant que l’organisation en réseau compétitif dans lequel chacun cherche à confisquer à l’autre une ressource rare, un pouvoir ou un privilège, est contraire à la morale de la fraternité puisque cela génère et attise des conflits, au cours desquels les ressources naturelles sont gaspillées inutilement le temps qui reste à se battre vainement les uns contre les autres ;

Pour ces raisons, les groupes, les organisations, les Nations, signataires du présent document se donnent pour mission impérieuse : premièrement, de constituer un large réseau de recherche, de communication et de formation permettant d’approfondir, de diffuser et d’appliquer les principes, les méthodes, qui permettront à l’espèce humaine d’abandonner le modèle de la compétition pour développer celui de la coopération.

Considérant enfin la gravité de la situation économique et écologique mondiale et l’urgence extrême qu'il y a à agir, les signataires œuvreront avec diligence à la mise en œuvre des dispositions, lois et décrets ici qui iront dans le sens des idées ci-dessous rassemblées comme premières étapes vers en une constitution pour l’économie.

Et vous ! Vous en pensez-quoi ?
Car ECCE est ouvert à toutes les bonnes volontés qui voudraient participer à la réflexion conduisant à l'élaboration de cette constitution pour l'économie.

En tout cas, l'idée de Paul Jorion a été reprise : Il existe déjà au moins un site sur le Net qui propose un projet de pareille constitution. Le webmaster invite, dans un forum attaché, à réagir à son texte.