Jeudi dernier, la télévision a vraisemblablement diffusé des rétrospectives de 2009 lors de ses derniers journaux (j'écris vraisemblablement car je n'ai pas la télé).
Des séries de faits bien franco-français ont dû ainsi être présentées, évidemment sans qu'aucun de ces faits ne soit expliqué réellement ni mis en relation avec les évènements du Monde et ses mauvaises lois économiques en vigueur : un nihilisme en matière d'information.

Pour ceux que cette médiocrité indispose, il faut trouver des sources d'informations plus satisfaisantes.
On peut alors faire le choix de lire quelques journaux, comme le Monde par exemple.
Mais hélas en France, même le nec plus ultra des médias ne rapporte pas la réalité et se contente le plus souvent de seulement publier quelques vérités, tant dans le milieu des journalistes on s'attache à ne pas vouloir heurter nos "puissants".
Il en résulte tout naturellement, pour une part importante des médias anglo-saxons, une meilleure qualité et un sérieux reconnu.

Dans notre pays, finalement, il ne reste plus que le Net pour accéder à une information digne de ce nom. Alors justement ! Profitons de ce que Paul Jorion a publié sur son blog un bilan 2009, sans aucun doute assez en accord avec la réalité.

Bien sûr, il s'agit d'un bilan économique mais l'économie c'est aussi la politique - la chose du peuple - et plus globalement l'écologie qui, en fait, se trouve à la base de tout.

En tout cas, dans ce bilan 2009 proposé par Paul Jorion il faudra retenir ce qu'a dit le gouverneur de la Banque d'Angleterre en paraphrasant Churchill : "Jamais tant d'argent n'a été dû par un si petit nombre".
Tout est dit ou presque.

La situation est grave ! De Grands chefs d'État nous manquent.
Et nous ne sommes pas prêts d'en voir arriver à la tête de nos pays : le capitalisme dans son ultime version, la société de consommation, l'individualisme, le non respect institutionnalisé de la Nature, le faible niveau d'éducation de nos jeunesses, tout cela empêche l'émergence de ce genre de personnages.