Avertissement : Cet article est rédigé d'après un de mes commentaires sur le blog de Paul Jorion.

Une bombe médiatique a explosé !
Certaines des données de température (et bientôt toutes sans doute)  recueillies par le GIEC et les organes qui lui sont affiliés seraient truquées. Et voilà qu'on s'en rend compte à quelques jours du sommet de Copenhague.
Des hackers ont parlé !
La sirène hurle !
Tous les climato-sceptiques jubilent !

Alors voici une hypothèse, de peu de sérieux penserez-vous, car je suis en rogne : les hackers ont été rémunérés.
Par qui ? Pourquoi ?
Pour votre information, les grands lobbies de l'automobile, du pétrole et consorts, dépensent et ont dépensé des centaines de millions de dollars ces temps-ci pour faire capoter Copenhague. Ils arrosent à la volée tous ceux qui peuvent servir leur cause : politiques véreux (*), journalistes incompétents (*), scientifiques sans scrupule car sans talent, avocats plus amoureux du pognon que de l'Humanité.
Des hackers peuvent donc figurer aussi sur la liste de ces parasites abrutis "salariés" occasionnels des multinationales ? Hackers qui auraient été chargés de voler le contenu des messageries d'un organisme pour que des avocats analysent leurs contenus et en extraient les bonnes phrases de leur contexte. Charge alors à des journalistes-peoples de piailler suffisamment pour que le coup monté prenne de l'ampleur. Ensuite les politiques-peoples trancheront pour le statu quo, en grands Salomons d'apparat actionnés par les lobbies industiels et financiers, après avoir condamné les scientifiques pour mensonges en écritures, faux et usage de faux et complot contre l'Humanité.
Tout cela n'est pas de la paranoïa puisque je précise aussi que la théorie du complot je n'y crois pas, quelque soit le complot !
Pourtant ; pourquoi pas un coup monté ? Car la seule chose à laquelle je crois, c'est que, quelque puisse être la situation du Monde, ceux qui ont de l'argent et le pouvoir ne veulent rien perdre, surtout qu'ils sont persuadés, en spécialistes et sommités de l'égoïsme, que le chaos sur Terre c'est pour après leur mort.

Ensuite, sérieusement cette fois mais entre parenthèse, ces hackers du GIEC vont-ils être poursuivis, comme l'est celui, qui autiste de son état, se voit en instance d'extradition pour avoir visité les ordinateurs de la NASA afin d'essayer de répondre à ses angoisses sur l'existence ou non des OVNIs ?

En conclusion de ma rogne, La Fontaine avait bien raison : "Selon que vous serez puissants ou misérables ..." et Hitler aussi quand il écrivit dans son torchon de bouquin : "Un mensonge colossal porte en lui une force qui éloigne le doute".
Quant à mon père, il a l'habitude de dire que "c'est la poule qui chante qui a fait l'œuf".

Mais revenons au climategate.
Le GIEC est un interlocuteur entre, d'une part des dizaines de milliers de scientifiques, qui partout sur Terre font des observations alarmantes, et d'autre part, les peuples, représentés par leurs gouvernements corrompus dans, voyons ?, ... 95% des cas (faut se laisser une porte de sortie ; on ne sais jamais).
Cet organisme comprend plus d'économistes que de scientifiques ce qui est une preuve qu'il n'est pas en toutes choses compétent : les économistes orthodoxes aiment l'argent et sont tout de même responsables de la crise actuelle, faut-il le rappeler ?
De plus, le GIEC est financé par les États, comme les banques en période de crise, ces dernières étant les institutions qui pilotent les politiques. Il peut donc s'y cacher des gens mal intentionnés.

Maintenant le mal est fait ce qui provoque un grand bonheur chez les climato-sceptiques, dont la plupart, comme les créationnistes, s'engouffrent dans la faille que présente la science : Celle de ne pas être à la porté de tout le monde, moi le premier. 

Alors, à tous ceux qui font des rêves, que le réchauffement climatique c'est du vent, que tout ça c'est "pour encore nous faire payer", continuez ! Et écoutez ma berceuse pour les climato-sceptiques, victimes inconscientes des lobbies qui veulent que tout continu comme si de rien n'était.

La banquise ne diminue pas, les calottes arctique et antarctique ne fondent pas, les glaciers ne disparaissent pas, les habitants de certaines îles du Pacifique ne quittent pas leurs îles car le niveau de la mer baisse en ces lieux, les arbres des forêts de Sibérie sont bien verticaux et ne subissent donc pas un dégel du permafrost, le Jet Stream et la vigne ne remontent pas vers le Nord, le taux d'alcool des vins n'augmente pas d'année en année (ça, c'est bête ! hein ?), les moustiques vecteurs du paludisme ne survivent pas en Europe, on ne brûle pas les forêts équatoriales ni les tourbières d'Indonésie, on consomme trop peu de charbon, de pétrole, de gaz car leur combustion absorbe du CO2 et dégage de l'oxygène, le Gulf Steam ne ralenti pas, le flux solaire est en nette augmentation ces derniers temps, l'effet de serre n'existe pas, les Lois de la Physique sont décrétées par les Humains et voici la dernière édictée: "Quand on fait tout pour que s'élève la température d'un corps, il se refroidi" : 53 ème principe de la thermodynamique. Ou 54 ème ? Mais peu importe !

Climato-sceptiques : Bienvenue à "Dream World" (**)!

Et puis j'ai oublié dans la berceuse : il y avait bien des armes de destruction massives en Irak et vive les phrases sorties de leur contexte, etc, etc.

Couvrez-vous bien gentils camarades : il va faire de plus en plus froid ... dans vos rêves.

Par contre le réveil risque d'être un peu chaud, alors restez endormis. Quelqu'un s'occupe de tout.

En faisant cette énumération, je n'ai rien démontré ! J'ai fait des observations ! C'est assez simple et j'aurais pu remplir des pages.
J'ai aussi fait de la mauvaise rhétorique mais pas plus mauvaise et vraisemblablement moins mauvaise sur le fond que celle dont vous inondez l'Internet et les médias en général.

Vous faites cela, le plus souvent pour vous rassurer, parce que vous n'avez pas envie ou vous avez peur que votre vie change du fait de la perte d'acquis matériels, pour la plupart futiles et criminels envers l'environnement et l'Humanité.
Parfois aussi, vous le faites parce que vous enragez de voir des affairistes ou les ayatollahs de la croissance verte récupérer les conclusions des scientifiques, pour faire leur beurre. Vous en faites une histoire d'argent. On peut alors comprendre en partie votre refus d'admettre leurs discours alarmiste.

Mais il faut garder à l'esprit que "l'observation-niveau-quidam" et la rhétorique, c'est simple.
Par contre, modéliser toutes les données et observations scientifiques sur le climat, c'est beaucoup plus compliqué. Ce n'est pas à la porté de tout le monde et il est encore plus compliqué de faire une interprétation cohérente de ces modélisations de milliards de données. Seuls des scientifiques, qui s'astreignent à un très lourd travail, sont capables d'y parvenir.
Vos avis sont donc comme le mien : ils n'ont aucun fondement scientifique. C'est seulement nos avis.
Nous sommes contraints de croire les scientifiques du climat, et pas ceux du GIEC (qui sont sous l'emprise des économistes de l'organisme à la solde des États, eux-mêmes au service des financiers) mais ceux dont le GIEC exploite les travaux.
Ces savants disent presque tous la même chose, toujours plus catégoriquement et nombreux, année d'études après année d'études : Le réchauffement est d'origine anthropique !

En annexe, vous trouverez des commentaires faits sur le blog de Paul Jorion par un certain "Blob", visiblement mathématicien de profession, à propos d'un article intitulé "Bien fait pour leur pomme". Il parle brillamment de ce qu'est la science et la démarche scientifique, même s'il se dit énervé à un moment. En allant directement à cet article, vous pourrez lire les arguments avancés contre ceux de "Blob". Pour moi, les siens sont les seuls à me paraître scientifiques, détachés de toute considération d'argent, de toutes bassesses.
Peut-être que cela vous incitera à être plus critique sur vos avis. Bien qu'en fait, je ne le crois pas du tout !
En effet, 95% des humains sont "autruches dans l'âme" car ainsi la fête peut continuer en espérant qu'il n'y aura pas d'addition à payer à la fin.

(*) Pléonasme.
(**) Filiale de la Holding Indumédiapoliticofinance pas tout à fait imaginaire.

Annexe

Blob - Avis Sur Le Rechauffement Climatique