Il est très facile de faire un grand geste pour l'environnement.

Si vous avez un jardin, si petit soit-il, avec une planchette, une chute de chevron ou n'importe quel bout de bois bien sec vous pouvez aménager votre lopin de terre en paradis pour insectes butineurs.
Il vous suffit de vous armer d'une perceuse pour, dans la pièce de bois, faire des p'tits trous.
Des trous de 5 millimètres, des trous de 6, de 7 et 8 millimètres, des p'tits trous, des p'tits trous vous en ferez tout plein.
Mais attention !
Ils ne devront pas être traversants ; tous seront en cul-de-sac.
Enfin, vous veillerez le plus possible à les réaliser perpendiculairement aux fibres du bois.

Ensuite, le bout de bois "vermoulu" par vous-même, vous l'accrocherez à la fin de l'hiver ou au début du printemps contre un mur, qu'importe le mur ou sous une avancée de toit, fût-il celui d'une cabane à outils ou celui d'un petit coin d'aisance près du tas de compost (*). Il faut juste que votre HLM à abeilles soit exposé Sud-Est ou Sud (Nord-Est ou Nord, si vous habitez dans l'hémisphère Sud).

Il ne vous restera plus qu'à admirer le spectacle : Un ballet d'osmies et autres abeilles solitaires qui iront constituer une boule de nectar et de pollen au fond de chaque trou pour finalement y pondre un œuf dessus. Suite à quoi les butineuses se transformeront en maçons pour obstruer leurs "couveuses", à l'aide d'un mortier de terre et de salive de leur composition.

Viendront ensuite les guêpes parasites, parfois spectaculaires comme un "Schawarzy-terminator", tel un ichneumon qui pondra son œuf dans la larve d'abeille, à travers le bois ou le bouchon maçonné, grâce à son ovipovisateur incroyable.
Mais vous verrez bien les va-et-vient de toute la clique !

Voici à la suite quelques photos de bois troués mis en place.

   

Ah ! Au fait ! N'oubliez pas de planter quelques fleurs dans votre jardin. Des vraies. De celles qui font du nectar ; la nourriture des abeilles et des papillons. Pas des hybrides donc.

(*) Les toilettes sêches. Super pour faire des économies.