Au Moyen Âge, les bandits de grand chemin et les pirates représentaient une menace pour l'économie : à cause d'eux les routes commerciales n'étaient pas sûres.

Aujourd'hui la situation est tout autre. Ceux-là même qui souvent faisaient en partie les frais des vols et du pillage sur les voies de communication sont devenus les pires bandits de l'Histoire.
Ils ont imaginés et mis en place un système leur permettant de s'accaparer la totalité des richesses produites sur la planète, toutes l'étant sur la base de la destruction définitive des ressources naturelles non durables.
Ils ont ensuite perverti leur système, en favorisant la création monétaire ex-nihilo par des artifices comptables (Cf. tous les articles traitant de la monnaie sur le blog de Paul Jorion), en autorisant la spéculation au-delà de toutes les limites et en créant des systèmes ultra complexes et complètement détachés de la réalité pour camoufler des dettes.
Le résultat est que le Monde arrive aujourd'hui au bord de la ruine et du chaos. Les banquiers sont devenus la pire menace qui ait jamais pesé sur l'économie et surtout sur l'Humanité toute entière.

Mais le pire du pire réside dans le fait qu'à force de corruption et de beaux discours aux politiques béats ces pitoyables semblants d'Humains se sont assurés, pour l'instant, d'une totale impunité.
Il ne tient qu'à nous de rétablir la justice.
Nous devons juste prendre conscience de l'ampleur de leurs crimes et de la puissance que nous pourrons alors représenter.
La justice pourrait être, au final, salutaire.