Il paraît que dans le système capitaliste, il y a une loi "qui dit" que ce qui est rare est cher.

Hier matin encore, un économiste-expert-en-sécheresse-invité-fort-à-propos le rappelait sur les ondes d'une radio au sujet des prix de la tonne de paille et de foin qui augmentent parce que c'est sec  en beaucoup d'endroits et que donc ça ne pousse pas, poussant ainsi à l'augmentation des prix sur le marché alors que notre ministre de l'agriculture pousse de son côté à la solidarité entre les régions où c'est pas sec et les régions où ça l'est, cela afin que les prix restent stables (je vous rassure si vous n'avez pas compris ! Celui qui causait dans le poste avait l'air de comprendre ce qu'il disait ; et c'est le plus important).

Mais à toute règle il existe - au moins - une exception ! Voyez plutôt.

Dans notre système capitaliste, ceux qui en profitent disent, font, imaginent, génèrent, conneries sur conneries et se révèlent par là d'immenses incapables.

Les années passent et au final les conneries sont innombrables, s'ajoutant les unes aux autres ; nous sommes même littéralement submergés de conneries : il y en a sur tous les étals, dans toutes les décisions officielles où le bon sens n'a pas cours, dans toutes les déclarations, et bon nombre sont encore en attente dans les neuronnes tordus de nos chers dirigeants incapables.
Dans le même temps, ces derniers restent toujours aussi nombreux, semblent même se reproduire, en tout cas se pistonnent, le piston valant la particule de l'ancienne aristocratie, tout cela alors que notre demande pour le produit qu'ils sont n'augmente pas, c'est-à-dire qu'elle reste nulle, du moins faut-il l'espérer : nous n'avons jamais voulu, nous ne voulons pas, et surtout, nous ne voudrons jamais des incapables pour nous diriger !
Dès lors, d'après la loi de l'offre et de la demande, autre fondamental de l'économie capitaliste, il devrait se trouver de moins en moins d'incapables sur le marché ; et en tant que consommateurs nous devrions  nous en trouver satisfaits.

Et bien non ! rien n'y fait !
Conneries et incapables augmentent en nombre, se payent fort cher et même toujours de plus en plus cher si l'on considère les réparations, toujours de plus en plus grosses, des dégâts causés par les conneries et les salaires, de plus en plus élevés, que nous payons à ceux qui les produisent.

Aller ! Arrêtons d'être négatifs et soyons optimistes.
C'est simple et personne n'y peut rien : il y a sans doute une "bulle incapable-connerie" en train de se former sur les marchés et il est normal que nous n'y comprenions rien car les marchés sont faits pour être seulement compris par les brillants économistes initiés.
Mais alors, vivement qu'elle explose ! cette bulle.
Et encore ! en espérant qu'elle sera la dernière à le faire.

Ah, au fait ! Pourquoi donc l'intelligence est-elle rarissime dans les médias et parmi les gens qui dirigent le Monde ?

Ne serait-ce pas parce qu'elle n'est pas chère payée ?
Alors qu'elle devrait être très chère puisqu'elle est rarissime ; à cause de l'offre et de la demande ; celle qui fait que ce qui est rare est cher !

Vous avez suivi ?