François Régis Hutin, le 21 février, nous a gratifié d'un éditorial de toute première qualité à la une de son Ouest France. Il a bien voulu republier un texte que lui a transmis un lecteur réellement préoccupé par la crise économique qui démarre. Ce texte date de 1972. Son auteur prévoit, rien de moins, ce que nous vivons aujourd'hui et donne des solutions pour éviter la crise que déjà il pressentait et qui, comme il avait prévu, vient de s'installer.

Quand on voit que nos politiques sont incapables pour remédier à la crise de présenter des solutions autres que celles préconisées par les économistes qui nous y ont conduit ;
Quand on voit que dans notre système en crise on continue à rémunérer grassement les traders, les économistes et les financiers de tous poils, qui au mieux de leur chance ne savent faire une prévision qu'à quelques heures ;
Quand on voit que dans ce système, on dénigre toujours en les ignorant ceux qui ont prévu il y a presque 40 ans ce qui arrive aujourd'hui ;
Quand on voit tout ça, et bien on peut se demander s'il ne serait pas venu le temps de virer "les responsables", par la révolution s'il le faut, pour pouvoir garder une chance de sauver l'Humanité de la ruine totale.
Pourquoi nos dirigeants ne mettent-ils pas en œuvre les solutions proposées par ceux qui ne se sont pas trompés ? Comme ceux du Club de Rome (*) par exemple.
Pourquoi s'acharnent-ils à écouter les conseils des crétins qui ont fait preuve de la plus grande incompétence de l'Histoire ? 

En tout cas, pour une fois, vantons les mérites d'un journaliste, qui a bien voulu considérer qu'une "information" pouvait être donnée par un citoyen du peuple, parmi lequel il se trouve des personnes bien plus lucides, informées et intelligentes que nombre de celles que l'on peut trouver dans "l'élite" financiaro-politico-journalistique parisienne.
Merci donc à Monsieur Hutin. Tant de bon sens est rare parmi les gens de son métier.
Et voici à la suite son dernier éditorial.

L'éditorial d'OUEST FRANCE du 21 février 2009

(*) A propos du rapport du Club de Rome de 1972 : Ardu à lire mais hautement intéressant, comme tout le site d'ailleurs. Juste un peu trop scientiste parfois.