L'action se déroule durant une série d'entretiens pour une embauche dans une grande banque ; le DRH reçoit les candidats pour un poste de directeur dans le "back-office" où s'amusent les traders.

Le premier candidat a été formé à l'ENA (Ecole de la Nullité Absolue).
DRH : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : - C'est la pensée !
DRH : - Pourquoi ?
Candidat :- Parce qu'une pensée arrive presque instantanément.
DRH : - Très bien, excellente réponse !

Le deuxième candidat est issu de Polytechnique (spécialiste de la mono-pensée sur tout).
DRH : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : - Un clin d'oeil.
DRH : - Pourquoi ?
Candidat : - Parce que c'est si rapide que parfois on ne s'en aperçoit même pas.
DRH : - Parfait !

Le troisième sort de Centrale (à Fleury-Mérogis).
DRH : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : L'électricité.
DRH : - Et pourquoi ?
Candidat : - Voyons ! C'est parce que lorsqu'on actionne un interrupteur on peut allumer une lampe à 5 km de distance, instantanément.
DRH : - Excellent !

Vient le tour du quatrième candidat qui, lui, s'est formé sur le tas.
DRH : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : - Une diarrhée !
DRH : - Comment ça ? Vous plaisantez ? Expliquez-vous !
Candidat : - Je vous le confirme. Hier soir j'ai eu une diarrhée si forte, si forte, qu'avant d'avoir eu la moindre pensée, en un clin d'œil et avant même de réussir à allumer la lumière, j'avais fait dans mon pantalon.
DRH : - La place est à vous !

Moralité : Théorie et calcul ne sont pas tout. Savoir gérer et comprendre quand la merde arrive c'est fondamental et c'est ce dont le Marché a besoin !
Las ! Dans les banques, pour le "trading", ils n'embauchent que des polytechniciens, centraliens et énarques. Cette histoire n'était donc qu'une pure fiction.