HFT, ou Hight Frequency Trading, en bon français, Transactions à Haute Fréquence.
Il s'agit d'ordinateurs, propriétés de banques, qui passent des ordres d'achats et de ventes de dizaines de millions d'actions de sociétés diverses dans le Monde, en calculant, préalablement à l'achat, le montant des gains après la vente.

Ceci est possible car ce sont aussi des ordinateurs qui calculent les "justes" prix des actions des sociétés en fonction des mouvements financiers dont elles font l'objet. En quelque sorte, des ordinateurs exploitent le travail d'autres ordinateurs.
Les gains sont de 10 %, sans violer la loi car il n'y a pas de loi. Et ce n'est pas demain qu'il y en aura une !

Paul Jorion expose ce fait dans un de ses derniers articles.

Les machines ont pris le pouvoir.
N'est-il pas temps de les débrancher ? Et de mettre leurs propriétaires en prison, pour vols ?
Avant que tout n'explose.