Ecodouble

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 15 mars 2014

Nouvelles en vrac de mars 2014

TOTAL, qui a grande confiance dans l'avenir du pétrole, se lance dans le commerce du bois.
Cette compagnie pétrolière va désormais vendre et livrer des granulés de bois pour des poêles nuclaires.
Je dis "poêles nuclaires" parce que les poêles à pellets, nom savant des granulés de bois, brulent leurs pellets si, et seulement si, on les branche préalablement à une prise électrique. Conclusion : Avec les pellets, pas d'électricité, pas de chauffage ! Un coup à se les peler ! alors qu'une tempête d'hiver aura mis à terre nombre de lignes EDF. Et comme il n'y aura plus d'électricité dès qu'il n'y aura plus de pétrole, TOTAL sera bientôt une entreprise en faillite.

_

L'EPR d'AREVA - AREVA le grand spécialiste de l'apocalypse nucléaire - n'est plus désiré en Finlande, beau pays qui souhaite accroître encore son parc de centrales électronucléaires.
Hélas, tout ceci reste ignoré grâce à un assourdissant silence journalistique.
Au pays du "Soleil Rare" on préfère maintenant le futur enfer technologico-radioactif conçu au Pays du Soleil Levant.
Remarquons toutefois qu'il vaudrait mieux, dorénavant, nommer le Japon "Pays de la Mort Atomique" tant est grande son expérience en matière de radio-activité dispersée à tous les vents et en toutes eaux.
De fait, tout ce que rêva AREVA tombe à l'eau et par voie de conséquence l'activité risque bien d'être atone pour ce champion dopé à l'atome. Parce que tout comme à Fukushima, avec sa machine sensée filtrer l'eau contaminée ayant transitée par les réacteurs éventrés, avec son MOX échappé d'une cuve, avec son personnel qui détalla dès la catastrophe enclenchée, ce qu'aura réussi à prouver notre fleuron atomique dans les nuits du Nord, c'est une incompétence technique à la hauteur de sa capacité à mentir et à spolier les états du Mali et du Niger (concernant les spoliations, voir aussi ce lien).
Mais gageons qu'avec AREVA, d'ici peu, ça fleurera bon la radiation à hautes doses, par exemple du coté de la Normandie où cette "multinationale de la fin du Monde" continue d'avoir à sa disposition tous les crédits publics qu'elle demande pour jouer à l'EPR, son dernier jouet mortifère en construction, à la va-vite, à Flamanville.
Soyons heureuses, soyons heureux, vu le prix que cela nous coûte et que cela nous coûtera. Et dire que Madame Lauvergeon, l'Anne atomique, il s'en trouve qui la verraient bien ministre !
Cette dame des Mines fut si compétente à la tête d'AREVA, que la bombarder ministre serait assurément une occasion de faire exploser le pays sans avoir à attendre la catastrophe nucléaire qui surviendra chez nous d'ici vingt ans.

_

L'été dernier, pour la première fois, le Groenland a affiché des températures positives sur toute son étendue.
L'hiver qui se termine est le plus chaud enregistré depuis que les mesures météorologiques existent.
De tout ça, le capitalisme s'en frotte déjà les mains - pas à cause du froid - car d'immenses territoires vierges vont s'ouvrir à la prospection pétrolière.
Nul doute que cela contribuera à ce que la pollution atmosphérique diminue et à ce que de gentils virus inconnus se libèrent des pergélisols péri-Arctiques.

_

La banque Dexia vient d'être condamnée en première instance pour avoir arnaqué une commune à qui elle avait refourgué des prêts dits "toxiques, sans indiquer que le taux d'intérêt de ces prêts pouvait varier considérablement à la hausse."
Et maintenant, après l'essai de l'Article 60 de la dernière Loi de finance, article qui a été retoqué par le Conseil constitutionnel, que vont donc faire, pour sauver les banques, notre Président amis de la finance et notre sinistre ministre financier Mosco, futur commissaire - pas de police - à Bruxelles ?

_

Chaque semaine, pensez à lire PECTINE, pour rester éveillé.

_

Nicolas Sarkozy a deux téléphones portables : Un à son nom et un autre sous un nom d'emprunt.
Oh mais pardon ! Cette information vous l'avez déjà puisque elle ne fait pas partie des informations essentielles.
Aller ! Vous pouvez vous rendormir et rallumer votre télévision. Nos dirigeants veillent sur notre avenir. Alors surtout, sur tout ce que vous venez de lire, ne faisons pas de bruit. Et ne pensons pas un seul instant qu'un autre Monde soit possible !

lundi 18 juillet 2011

Restons informés

Rien ne change à Fukushima : l'enfer nucléaire reste totalement hors de contrôle.

Et ce n'est pas la technologie AREVA, notre très sacrée technologie nationale, la plus sûre du monde dans le domaine soi-disant, qui pourra permettre une reprise en main de la situation.
En effet, la chaîne de décontamination fournie par notre multinationale préférée ne marche pas en plus de fuir par tous ses joints.
En outre, à cause d'elle, des techniciens japonais ont été très fortement exposés aux radiations.

C'est donc une unité de décontamination japonaise qui va prendre la suite ; en espérant qu'elle aura plus de succès que les deux précédentes, l'américaine et la française, dans l'intérêt de Notre Planète qui chaque jour se contamine un peu plus.
En tout cas, et c'est là le seul réel progrès pour l'instant, les notices d'utilisation du système nippon auront l'avantage d'être écrites dans la langue des travailleurs qui opèrent en enfer : AREVA qui pense à tout n'avait pas pensé à traduire la notice de leur bazar.
Et oui ! Certains découvrent juste que la langue de Molière n'est pas parlée au Pays du Soleil Levant.

Prions - il n'y a plus que ça à faire - pour qu'une de nos centrales nationales ne nous atomise pas car AREVA n'est pas à la hauteur ! contrairement à ce que ses dirigeants ont toujours voulu nous laisser croire.
Quand ça pétera, la France sera perdue ! Et nous aurons tout perdu.