Madame le Député

Nous nous sommes croisés à la Salle des Fêtes de mon village. Je suis le géologue qui vous a dit que le plus important dans l'économie, c'est la disponibilité en énergie ; et que vous alliez "vous planter" si, très rapidement, vous (les marcheurs et marcheuses) ne considériez pas la déplétion énergétique qui a commencée.
Lors de notre rencontre, je n'ai pas pu vous dire, pour ne pas vous déranger plus de temps que la minute que vous m'aviez aimablement accordée, que la seconde chose la plus importante pour une économie, à égalité avec l'énergie, c'est de disposer de terres agricoles saines, cultivées par des paysans alliés avec la biodiversité et soucieux du bien commun, n'utilisant donc pas de poisons chimiques.

Je me dois donc de vous dire aujourd'hui que, concernant Notre-Dame-des-Landes, le comportement du gouvernement que vous soutenez est scandaleux et révoltant. Les expulsions qui sont menées sur place sont illégales et injustifiées.
Tout aussi révoltant, les 2500 gendarmes mobilisés pour cette basse besogne de soudards (en comparaison, 4500 militaires sont engagés en OPEX contre le terrorisme en Afrique sub-saharienne), qui en plus de gazer, de matraquer, de polluer, cela en pleine saison de reproduction des amphibiens (protégés en France), jouent aux journalistes pour faire campagne de propagande.
Ainsi, des atteintes graves à la liberté de circuler, de réunion et d'information, sont commises par l'actuel gouvernement ; gouvernement qui vous fait voter, de plus en plus souvent, des lois inquiétantes : par exemple celle concernant les "fakes news" (cette loi permettra beaucoup de choses "pas claires"), ou celle interdisant aux journalistes d'enquêter sur les arrangements financiers entre grandes entreprises (Cf. Canard enchainé du 5 avril 2018), parce que cela nuirait au "business" parait-il !

Ne pensez-vous pas, Madame le Député, que vous êtes en train de cautionner une dictature naissante ? On aimerait vous entendre !

PS : Ce message est publié sur le blog "écodouble".