Depuis trois semaines, le Grand Moulin des Places (GMDP) à St Mars-du-Désert produit enfin du courant.

Je dis "enfin" car il y a cinq ans et demi, le chantier de restauration et de transformation de ce moulin en aérogénérateur d'électricité s'était arrêté sur un constat d'échec.
En effet, une grande entreprise, mondialement connue, choisie par le propriétaire du GMDP pour réaliser les travaux de transformation, avait voulu imposer sa propre technique, sans tenir compte de l'expérience acquise sur le Moulin de la Fée, et avait même réussi à évincer Michel Mortier de l'affaire.
Au final, le moulin ne fonctionna jamais.
Tout cela, jusqu'à présent, dans le souci de rester diplomate et de ne pas nuire aux intérêts de Michel Mortier, il m'était impossible de le dire et de l'écrire.

Le propriétaire du GMDP a finalement rappelé Michel à la rescousse à la fin de l'automne 2014, pour lui demander de conseiller les deux multinationales - la seconde étant mandatée depuis plus d'un an par la première évoquée plus haut.
Le résultat ne s'est pas fait attendre ! Désormais aérogénérateur automatique d'électricité, le Grand Moulin des Places fonctionne et participe à la production d'électricité renouvelable en France.

Le concept Moulin de la Fée développé par Michel Mortier est au point. Il ne faut plus en douter.

D'autres moulins peuvent et vont, rapidement - il faut l'espérer, bénéficier de la technologie inventée par Michel.