Les Lois de la Physique sont immuables et ceci restera irréfragable à notre échelle.
Quand bien même cela pourrait venir à contrarier des consommateurs qui bénéficieraient, par miracle, d'un éclair de lucidité passager, il convient de s'en accommoder puisque même si se réunissaient en concile tous les parlements des démocraties du Monde (en reste-t-il ? "démocratie capitaliste" étant un oxymore à mon sens) pour édicter des changements à ces Lois, rien ne changerait une fois qu'auraient été édictées les modifications souhaitées et leurs décrets d'applications publiés : les étoiles continueraient de briller, sans un iota de variation de brillance du firmament.
Et que tous les dictateurs vinssent à rejoindre ce concile improbable, bardés de toutes leurs armes, pour déclarer ces Lois illégales, elles resteraient en vigueur. Pour tout dire, si un électron pouvait péter, un de ses pets aurait l'effet d'un cyclone comparé à ces invocations parlementaires appuyées du ridicule renfort dictatorial.

Pour ce qui est des lois des Humains - sans "l" majuscule - il suffit qu'un politique, pardon ! qu'un pourritique ou bien qu'un lobby demande qu'elles soient changées et hop ! elles sont changées. Et le 49.3 facilite grandement la tache s'il y a contestation au sein du Peuple ! Voyez le cas de la loi sur le travail, dite "loi el Komri" ou la loi sur les permis de construire passée l'été dernier au 49.3 et avec effet rétroactif s'il vous plait, preuve "juridique" s'il en est que la Démocratie n'est plus tout à fait.

Enfin, il y a la fumisterie, tout droit sortie, si l'on fait de la novlangue, de la "masse neuronale" (*) des économistes néolibéraux. Ces types qui ont oublié d'être intelligents, en mettant en avant des équations mathématiques déconnectées de la réalité physique, pondent des pseudo-lois toutes plus fumeuses les unes que les autres, qui n'arrivent même pas à être des règles au final. Ainsi, leur adage qui voudrait que lorsque la planche à billet tourne l'inflation est la conséquence immédiate.
Pour cet exemple, on ne peut que constater l’ineptie de leur postula puisque, depuis bientôt une décennie, la FED puis la BCE (qui continue encore à l'heure actuelle avec 80 milliars par mois donnés aux banques car c'est en échange de produits dérivés qui ne vallent absolument plus rien) ont imprimé plusieurs milliers de milliards de dollars et d'euros sans qu'une seule seconde l'inflation ne pointât ni ne pointe le bout de son nez. Sans doute une erreur de calcul de tous ces doctes experts qui se voudraient les spécialistes d'une science exacte mais qui ne sont en réalité que bonimenteurs et gourous d'une chimère, idiots au mieux, mal intentionnés au pire, mais complices de bandits et de spoliateurs (**) dans tous les cas. À moins que ce ne soit par le fait que la planche à billet se nomme désormais "assouplissement quantitatif", ou "QE" dans la langue de Wall Street. Novlangue encore !

Les économistes devraient tous être pourvus d'un cerveau en état de fonctionnement.
Hélas, les seuls, et très rares, d'entre eux qui disposent d'un "assemblage neuronal" (*) capable d'intelligence ne sont jamais, JAMAIS ! invités dans les médias aux heures qu'il faudrait.
En fait, en bon français compréhensible par tous, les seuls économistes invités dans les média, sont TOUJOURS, TOUJOURS ! les plus débiles, stupides et tarés qui se puissent trouver ... sur le marché. D'ailleurs, si un jour un économiste néolibéral prévoit une crise, il faudra s'en souvenir !

Au final, une seule chose est certaine : Par le fait que nos lois ne s'astreignent pas à faire en sorte que, dans nos processus sociétaux et économiques, soient respectées les Lois de la Physique, en particuliers celles de la Thermodynamique, nous allons droit à l'effondrement ... qui ne va pas tarder ! Tel est le verdict si l'on se réfère aux Lois de la Physique.
Dura Lex ! Sed Lex ! Pour ce qui est des Lois s'écrivant avec un "L" majuscule, on n'a jamais cru si bien dire.

(*) Traduction de la novlangue énarquienne en français sensé, cette langue utilisée par les géants de la littérature, tels Voltaire et Victor Hugo par exemple : cerveau
(**) Veuillez comprendre "financiers"