Nicolas Bouzou a atteint un nouveau sommet de connerie, d'inculture et de désinformation. Il a déclaré il y a quelques jours, pour critiquer la politique du gouvernement, qu'il ne trouve pas assez innovante, que "la politique économique, c'est un art".
Alors là, chapeau cher Zébulon.
Désormais, il n'y a plus qu'à exposer cette œuvre qu'est la politique économique (sous entendue néolibérale car pour Bouzou, l'économie c'est seulement le néolibéralisme) sur la place Vendôme. Gageons que Madame le Maire de Paris sera triangulairement contente, à défaut de l'être carrément, et espérons que cette œuvre se fera aussi dégrader, voire détruire complètement, car on en a marre de se faire ... avoir.

Un autre entubeur se dépasse lui aussi : c'est Nicolas Dufourcq, un fils à maman, pion de Pierre Moscovici et président de la Banque Publique d'Investissement, pour qui "la Terre est plate" (France Inter, le 13 décembre 2013, vers 10H00).
Est-ce parce qu'il a fait HEC et l'ENA qu'avec lui on revient avant Ératosthène, le découvreur de la rotondité de la Terre, soit 2300 ans en arrière ?
En tout cas, ce type ne tourne pas rond dans sa tête, mouline une langue puante (la novlangue) et nous prend pour des cons, qui ne doivent surtout pas chercher à comprendre ce que nous pouvons et devrions comprendre (*) car il a bien conscience que s'il advenait que nous nous amusions à tous comprendre leurs magouilles, les siennes et celles de tous ses semblables de l'oligarchie économico-politico-financiaro-médiatique qui nous mène à la pauvreté absolue et à l'esclavage, cela pourrait nous conduire à tous les éconduire très violemment, lors d'une grosse révolte bien sanglante.
Nous en avons l'habitude désormais, mais je ne m'y fais pas : Avec le néolibéralisme, on revient toujours en arrière ! Adieu la société du CNR, adieu les jours heureux !
Nicolas Dufourcq ne connait pas le conflit d'intérêt. Haut fonctionnaire, tout autant que patron de start up (**), il collabore avec la finance mondiale. Ce type a accès à une partie de la caisse de la France et il pioche dedans pour favoriser des "bonnes" entreprises à ses yeux, celles d'amis potentiels, qui ont des ambitions mondiales, ce qu'il résume en disant : "la Terre est plate" !
En fait, hélas, il ne s'emploie qu'à mettre la Terre et son Humanité à plat.

Mais d'autres entubeurs arrivent dans les médias ! D'abord, il faut présenter Thomas Philippon ; un autre pion de Moscovici, laissé par le nouveau commissaire maigrisseur comme une mine antisociale. Et la mine à la mine arienne (après tout le néoliréralisme et l'arianisme, même combat : la supériorité !) de nous bourrer le crâne pour vanter la loi Macron, cette loi de riche pour les riches, cette loi de notre ministre-banquier-énarque-bien-propre-sur-lui-qui-nous-prend-pour-des-illettrés, cette loi qui s'occupe du prix du ticket de bus et accessoirement, du moins discrètement, de donner les moyens aux grosses entreprises de pouvoir contourner légalement toutes les lois concernant le licenciement.

Enfin, présentons une femme : voilà Natacha Valla ; l'inintelligence incarnée au féminin, car elle n'imagine pas un instant que ce qu'elle prône aura de terribles conséquences sur l'avenir de ses enfants, ses enfants qu'elle aime bien sûr, du moins le dit-elle.
Elle, elle se charge (mais ce n'est pas la seule) de nous expliquer que le contrat unique, c'est mieux que tous les autres contrats du droit français. Et elle s'applique ainsi à nous faire avaler que le contrat précaire, c'est mieux que le CDI.
Cette gonzesse on dirait une pub. Et avec une pub, tout passe.

Avec ces entubeurs, les socialistes vont nous écraser. Ils vont nous faire ce que la droite n'aurait jamais osé nous faire. Ouf ! Je n'ai jamais voté socialiste !

Alors vous, les socialistes, réveillez-vous ! Descendez dans les rues, harcelez votre député dites, une bonne fois pour toutes, non au nucléaire, non à Notre-Dame-des-Landes, non au Center park, non à Sivens et à tous les autres projets inutiles révélateurs de la gangrène néolibérale qui pourrit le monde et l'envoie à sa perte. Montrez que vous savez, tous, vous bouger le cul pour l'intérêt général et non pas seulement pour vos petits intérêts partisans, ce qui jusqu'à présent, pour une très grande majorité d'entre-vous, reste votre caractéristique première.

(*) Il nous croit incapables de comprendre les conséquences que pourrait avoir sur les OAT la dégradation de la France par Fitch rating de AA+ à AA.
Hahaha, on rigole triple A ! On va juste payer un peu plus de taux d'intérêts sur notre dette, connard !
(**) Traduction par écodouble : Entreprise à fort potentiel spéculatif