Telegramme_du_3avril2012.JPG

Petit rectificatif le 3 avril dernier dans le Télégramme.
Une erreur s’était glissée dans un article de la veille ... et le 2 avril, on ne plaisante pas !
Il fallait vite rassurer les lecteurs qui avaient pu lire - le lendemain du 1er avril donc - que la Bretagne entrerait en décroissance électrique : L’horreur absolue !

Heureusement pour la croissance, ce n’était donc qu’une erreur ... de calcul.
En effet la croissance, si elle ne divise pas l'opinion, peut néanmoins être divisée, même si les consommateurs, les politiques, les financiers, les socialistes, les UMP, les profs, les communistes, les verts, les fachos, préfèrent la voir être multipliée, à l'infini ... comme les petits pains de Jésus.

Donc pour les consommateurs : Ouf ! La croissance reste bien éternelle !

Et moi qui avais cru comprendre que la Bretagne était à la pointe ! Idiot que je suis.