Ecodouble

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 8 janvier 2016

Le côté obscur de la foi

Orly ouest, ce jour, à 11H10. Assis sur mon sac, dans un coin, je lis le dernier Charlie dont la une, sur fond noir, montre Dieu en assassin qui court toujours. Une jeune femme d'environ 25 ans, jolie, bien vêtue, brune, type européen, propre, parfumée, m'interrompt dans ma lecture. Elle m'explique qu'elle est SDF et qu'elle et son copain auraient besoin d'une petite pièce pour manger ce soir. Elle est en effet flanqué d'un type, resté un peu en retrait mais qui, pour autant, ne perd rien de ce qui est dit.
Ne croyant pas un mot de son histoire, sans doute pour acheter une tranquillité, je me lève pour voir si des rondelles monétaires ne sédimentent pas dans mes poches. Dans la manœuvre, la dame découvre mon Charlie hebdo. Tout net elle me lance, en se dévoilant le plus naturellement du monde :

- Ah, c'est Charlie. Moi je ne le lis pas. Ce qui leur arrive c'est leur faute. En plus dans ce numéro ils insultent la religion et disent que Dieu est assassin.

Abasourdi, la regardant tout en sondant mes poches, je lui dis que je n'ai rien pour elle (ce qui était vrai du reste, je n'ai pas eu besoin de mentir -alaouacbar !) et je me rassois sur mon sac. Visiblement agacée elle me lance un "c'est pas grave" hypocrite et s'éloigne avec son ombre masculine à ses basques.

L'obscurantisme religieux s'avère, au même titre que celui de la finance (l'argent n'est-il pas un dieu ?), le plus prégnant des côtés obscurs de la Force.

Au fait, les bourses sont agitées ces temps-ci. Ça sent, comme en 2008, un nouveau sacrifice des peuples sur l'autel du capitalisme. Il va falloir très bientôt sauver les banquiers une nouvelle fois.

Obscurantisme quand tu nous tiens, la raison est le diable !

mardi 18 août 2015

Le lent, continu, titanesque et éternel dégueuli de Fukushima

Encore un truc dont on ne parle plus et pourtant c'est plus que de pire en pire.
La radioactivité fuyant de Fukushima n'arrête pas de croître : vive la croissance ! Fût-elle celle des prémisses de l'effondrement et du chaos à venir !
Tant qu'il y a de l'électricité, j'écris encore.
Tout va bien et bonne fin de vacances.
Mais ayons tout de même une pensée - une seule ! car faut pas pousser non plus - pour les esclaves de Fukushima qui meurent dans l'indifférence générale. Dernier mort le 1er août dernier.

vendredi 3 juillet 2015

Valls envoie les lois valser

Les médias ne parlent plus des ZAD, et pour cause : Valls et Macron, ces grands idiots néolibéraux, y veillent tout en s'occupant personnellement, dans l'ombre, de ces "kystes à éliminer" du monde néolibéral.

Le Center Park de l'Isère est ainsi bien parti pour se faire. La loi imposait que les travaux commençassent avant mi-juillet 2015 (fin d'un délai légal de 5 ans) et grâce à la lutte des opposants sur place cela n'allait pas être possible.
Hélas, c'était sans compter sur nos pourritiques qui comptent leurs sous. La loi Macron, imposée à grand renforts de 49.3, porte le délai salvateur à 8 ans, rétroactivement.
Les détails de tout cela sont à lire sur Reporterre.

Valls, le nouveau dictateur ! Valls, le pantin de la finance ! Valls, ou l'inhumain dans lequel se retrouvent incarnés Reagan et Tatcher, des défaillants du bulbe !

N'oubliez pas de voter !

jeudi 2 juillet 2015

Il faut parler droit, sinon ...

Un type, tout puissant, esclavagiste en Afrique à toutes heures, spoliateur de terres agricoles, achète une chaîne de télé.
Une des émissions de cette chaîne n'est pas dans le "la" souhaité par son nouveau propriétaire car son ton envers les puissants est critique, moqueur, subverssif.
Le créateur de l'émission déplacée meurt.
Ouf ! On peut, sans coup férir, grâce au courage de l'argent, supprimer l'émission !
Mais ne soyons pas triste : il reste tout de même un guignol sur cette chaîne !
Et oui, sacré Vincent !
Qu'est-ce que tu nous fais marrer quand tu parles d'un monde tout électrique, sans rien savoir des Lois de la Physique.
Heureusement que le ridicule ne te tue pas.
Ouais Vincent, t'es vraiment un réel guignol !
T'es tellement un guignol que je te conseille de te supprimer toi aussi.
En plus, ça reposerait la planète.

Vas-y Vincent, vas-y : Canalise plus encore la pensée. Là est le progrès.

Au fait ! Vous les lecteurs ! N'oubliez pas de voter pour le Défenseur de la Terre 2015 : C'est dans l'article juste en dessous de celui que vous venez de lire.

vendredi 27 mars 2015

Questions qui dérangent

Nous vivons dans une société où la compétition entre individus est générale, ce qui rend la plupart d'entre-nous malheureux et nous sommes nombreux à aller chercher des béquilles chimiques.

Alors, peut-être avez-vous vu comme moi, sur ARTE, durant la dernière période Noël-Jour-de-l'an, un reportage concernant les méfaits des antidépresseurs sur les cerveaux des gens déprimés à qui on les prescrit : tendance au suicide ou au meurtre ! Oui, oui ! Vous avez bien lu !

Ainsi, chez les vétérans US d'Irak et d'Afghanistan, à qui l'on fait consommer quantité de ces molécules (cela permet de financer grassement le lobby pharmaceutique), il s'observe actuellement 11 suicides par jour. Et aussi des meurtres en cascade, parmi lesquels celui d'un tireur d'élite dont on a vu récemment l'histoire portée sur les écrans de cinémas.
En fait, avec les antidépresseurs, pour les anciens soldats, il y a beaucoup plus de morts tous les jours que ce que provoquaient les guerres dans lesquelles ils se perdaient humainement ! Des associations de citoyens étasuniennes dénoncent sans relâche ce qui se passe mais sans résultat, ni aucune action de la part des "pourritiques" qui sont censés veiller sur la santé de leurs administrés.

Ce matin, sur Europe1, un de nos très "chers" ministres s'est empressé de traiter de criminel le co-pilote allemand qui a précipité l'avion de la Germanwings contre une montagne. Le "bon" ministre a véritablement craché de la haine sur l'antenne. Et il va vite en besogne le ministre ! Comme s'il y avait quelque chose à cacher.
Car personnellement, je m'interroge ! Je m'interroge depuis que l'on a révélé que ce jeune co-pilote était sujet à la dépression, avec le souvenir de l'émission d'ARTE !
Voilà donc pourquoi je pose les questions suivantes :
Andreas était-il sous antidépresseur ?
Si oui, qui le lui avait prescrit ?
Quelle était la molécule prescrite ?
Et alors, peut-on aller demander des explications à l'industrie pharmaceutique ? laquelle, on l'a compris avec le Médiator par exemple, est grande corruptrice pour obtenir les autorisations de mise sur le marché de ses productions, souvent douteuses, qui font sa fortune.
Enfin, y a-t-il en France des études montrant une possible relation entre la prise d'un antidépresseur et le suicide ? (Plus grosse consommation de ces produits en Europe et plus de 12 000 suicides chaque année, ne faut-il pas se questionner ?)

Qu'on se le dise ! Il est peut-être temps de poser les bonnes questions à nos pouritiques.
Et puis, par la même occasion, ne faudrait-il pas aller demander à l'industrie pharmaceutique pourquoi elle commercialise tant de médocs alors qu'aux dires des médecins seules 157 molécules suffiraient à soigner la quasi totalité des pathologies qui frappent la population adulte en France !
En fait, faut-il continuer à voir la Sécurité Sociale se faire saigner sans répit par le lobby du médicament qui ne raisonne que financièrement et certainement pas philanthropiquement ?

Pour finir, petit conseil aux familles des passagers du co-pilote : Si Andreas était bien assommé à l'antidépresseur, comme toute cette affaire va se finir au tribunal avec Lufthansa en ligne de mire, n'oubliez pas d'attaquer aussi l'industrie pharmaceutique, quand bien même elle s'appellerait Bayer ! Il y a du fric à se faire ! Et cela rendrait service à l'Humanité ; que l'on étouffe, que l'on éteint, pour mieux lui vendre quantité de merdes qui détruisent toujours plus, Nous et la Nature qui nous porte.

Finalement, Andreas est peut-être lui aussi une victime !

mercredi 7 janvier 2015

Il avait des idées d'écodouble et ils savaient nous faire ouvrir les yeux

Des crétins décérébrés ont porté un très sale coup à l'humanité en assassinant une voix qui avait accès aux médiax et qui savait que l'économie écologique est plus que nécessaire.
Bernard Maris n'est plus. Mais n'oublions pas ce qu'il nous disait dont un bon résumé se trouve dans la vidéo suivante :

https://www.youtube.com/watch?v=MuNKzauIkMA

Ces mêmes crétins ont aussi tiré sur des policiers et sur d'autres gens. Parmi eux il y avait de grands éveilleurs de consciences, virtuoses du crayons. N'oublions pas ce que ces bons génies nous montraient ! Relisons les vieux Charlie ! Il y a fort à parier qu'ils vont rester longtemps d'actualité tant la connerie semble éternelle.

Quant à toi, Charlie, quand tu reparaitras la semaine prochaine, j'espère que tu nous régaleras encore, avec de nouveaux dessins de petits nouveaux prêts à prendre la suite.
De plus, comme ceux qui nous ont été volés ont dû laisser plein de leurs œuvres dans les cartons, par manque de place ou parce qu'ils ne les jugeaient pas dignes de paraitre ou, peut-être, j'en doute, trop provocantes, n'hésite pas à publier ces trésor qui ne doivent pas être oubliés.
Tes grands chroniqueurs de la connerie humaine continueront ainsi à vivre.

samedi 15 mars 2014

Nouvelles en vrac de mars 2014

TOTAL, qui a grande confiance dans l'avenir du pétrole, se lance dans le commerce du bois.
Cette compagnie pétrolière va désormais vendre et livrer des granulés de bois pour des poêles nuclaires.
Je dis "poêles nuclaires" parce que les poêles à pellets, nom savant des granulés de bois, brulent leurs pellets si, et seulement si, on les branche préalablement à une prise électrique. Conclusion : Avec les pellets, pas d'électricité, pas de chauffage ! Un coup à se les peler ! alors qu'une tempête d'hiver aura mis à terre nombre de lignes EDF. Et comme il n'y aura plus d'électricité dès qu'il n'y aura plus de pétrole, TOTAL sera bientôt une entreprise en faillite.

_

L'EPR d'AREVA - AREVA le grand spécialiste de l'apocalypse nucléaire - n'est plus désiré en Finlande, beau pays qui souhaite accroître encore son parc de centrales électronucléaires.
Hélas, tout ceci reste ignoré grâce à un assourdissant silence journalistique.
Au pays du "Soleil Rare" on préfère maintenant le futur enfer technologico-radioactif conçu au Pays du Soleil Levant.
Remarquons toutefois qu'il vaudrait mieux, dorénavant, nommer le Japon "Pays de la Mort Atomique" tant est grande son expérience en matière de radio-activité dispersée à tous les vents et en toutes eaux.
De fait, tout ce que rêva AREVA tombe à l'eau et par voie de conséquence l'activité risque bien d'être atone pour ce champion dopé à l'atome. Parce que tout comme à Fukushima, avec sa machine sensée filtrer l'eau contaminée ayant transitée par les réacteurs éventrés, avec son MOX échappé d'une cuve, avec son personnel qui détalla dès la catastrophe enclenchée, ce qu'aura réussi à prouver notre fleuron atomique dans les nuits du Nord, c'est une incompétence technique à la hauteur de sa capacité à mentir et à spolier les états du Mali et du Niger (concernant les spoliations, voir aussi ce lien).
Mais gageons qu'avec AREVA, d'ici peu, ça fleurera bon la radiation à hautes doses, par exemple du coté de la Normandie où cette "multinationale de la fin du Monde" continue d'avoir à sa disposition tous les crédits publics qu'elle demande pour jouer à l'EPR, son dernier jouet mortifère en construction, à la va-vite, à Flamanville.
Soyons heureuses, soyons heureux, vu le prix que cela nous coûte et que cela nous coûtera. Et dire que Madame Lauvergeon, l'Anne atomique, il s'en trouve qui la verraient bien ministre !
Cette dame des Mines fut si compétente à la tête d'AREVA, que la bombarder ministre serait assurément une occasion de faire exploser le pays sans avoir à attendre la catastrophe nucléaire qui surviendra chez nous d'ici vingt ans.

_

L'été dernier, pour la première fois, le Groenland a affiché des températures positives sur toute son étendue.
L'hiver qui se termine est le plus chaud enregistré depuis que les mesures météorologiques existent.
De tout ça, le capitalisme s'en frotte déjà les mains - pas à cause du froid - car d'immenses territoires vierges vont s'ouvrir à la prospection pétrolière.
Nul doute que cela contribuera à ce que la pollution atmosphérique diminue et à ce que de gentils virus inconnus se libèrent des pergélisols péri-Arctiques.

_

La banque Dexia vient d'être condamnée en première instance pour avoir arnaqué une commune à qui elle avait refourgué des prêts dits "toxiques, sans indiquer que le taux d'intérêt de ces prêts pouvait varier considérablement à la hausse."
Et maintenant, après l'essai de l'Article 60 de la dernière Loi de finance, article qui a été retoqué par le Conseil constitutionnel, que vont donc faire, pour sauver les banques, notre Président amis de la finance et notre sinistre ministre financier Mosco, futur commissaire - pas de police - à Bruxelles ?

_

Chaque semaine, pensez à lire PECTINE, pour rester éveillé.

_

Nicolas Sarkozy a deux téléphones portables : Un à son nom et un autre sous un nom d'emprunt.
Oh mais pardon ! Cette information vous l'avez déjà puisque elle ne fait pas partie des informations essentielles.
Aller ! Vous pouvez vous rendormir et rallumer votre télévision. Nos dirigeants veillent sur notre avenir. Alors surtout, sur tout ce que vous venez de lire, ne faisons pas de bruit. Et ne pensons pas un seul instant qu'un autre Monde soit possible !

lundi 21 octobre 2013

Votez pour les Pinocchio 2013

Juste un petit rappel :

N'oubliez pas que c'est la période pour voter et désigner les "Prix Pinocchio 2013".

Rappelons que ces anti-Prix prestigieux, que décerne l'association "Les Amis de la Terre", fustigent et dénoncent les plus grands destructeurs de la biosphère.
Voici le lien pour le vote :

http://www.prix-pinocchio.org/nomines.php

NOTA :

Pour voter :
Cliquez sur le lien ci-dessus ;
Pour chacun des Prix, choisissez celui des trois bandits que vous trouvez le plus minable, cela en cliquant dans le petit rond en face de son nom ;
Après cela, cliquez sur "Je vote" ;
Puis remplissez les cases du tableau qui apparaît juste après ce clic sur "Je vote" ;
Une fois les cases remplies, cliquez sur "Validez".

samedi 16 juin 2012

Fukushima est toujours là

Même si Fukushima s'est évaporée du contenu des comptes-rendus médiatiques il n'en est pas du tout ainsi dans la réalité. Là-bas, la radio-activité se disperse mais ne s'évapore pas !
Voilà pourquoi je vous présente gen4, un site remarquable mais par trop ignoré (tout comme le blog de Fukushima), pour que vous puissiez rester informés sur l'apocalypse en cours au Japon ; ou plutôt sur Terre !

Je mets un lien permanent vers ce site (colonne de droite de cette page) pour ceux qui veulent sortir de la condition d'autruche propre à l'Humanité d'aujourd'hui.

"Condition d'autruche propre à l'Humanité !"
N'aurais-je pas fait un presque oxymore ?
Ou bien ai-je dit une vérité ?

jeudi 8 mars 2012

Encore plus de pesticides au robinet

Ils veillent sur notre santé !? C'est du moins ce que nous souhaiterions des gens qui font les lois et les règlements qui régissent notre quotidien. En réalité ce n'est pas du tout le cas, hélas ! Car lorsque des choses contrarient les lobbies, ceux-ci n'y vont pas par quatre chemins : ils frappent à la porte de la Commission européenne. Et si, par exemple, les concentrations de pesticides dans l'eau du robinet ne diminuent pas mais au contraire augmentent, inéluctablement, ce n'est pas grave : Il suffit d'aller faire un tour à Bruxelles !

C'est ainsi qu'à la demande plus que probable des empoisonneurs Monsanto & Compagnie et de ceux qui ont fait main basse sur les réseaux de distribution d'eau potable (il conviendra bientôt de dire "réseaux de distribution d'eau de ruissellement"), la Commission européenne vient de modifier le texte concernant les niveaux de polluants dans les eaux du robinet. Tous les seuil sont augmentés ! Car en aucune façon il ne serait toléré que les multinationales soient gênées dans leur course aux profits.

Et voilà ! Ceux qu'il faut bien désormais appeler "les assassins de Bruxelles" ont rendu potable de l'eau qui ne l'était plus. Il leur a suffit de multiplier par 5 les concentrations maximales autorisées de chaque pesticides.

Tout est au mieux dans le monde merveilleux des marchands de produits phytosanitaires, de Véolia et de la Lyonnaise des Eaux ! De même dans le monde des firmes pharmaceutiques qui vendent des anticancéreux aux gens devenus cancéreux parce qu'ils ont ingérés sans le vouloir quantités de poisons. La boucle est bouclée !

Disons le haut et fort : Nos députés, nos dirigeants, et tous les membres des commissions qu'ils mettent en place, veillent non pas sur notre santé mais seulement sur leur portefeuilles, tout remplis qu'ils sont des pots-de-vin qu'ils reçoivent parce qu'ils accordent aux multinationales le droit, parmi d'autres, de nous empoisonner pour faire du profit.

samedi 12 novembre 2011

Ils prennent officiellement le pouvoir

Parce que les financiers l'ont voulu, la Grèce a désormais un banquier à sa tête. Il s'agit de l'ancien vice-président de la Banque Centrale Européenne, aussi ancien président de la Banque Centrale Grecque.

Le cas de l'Italie, pays suivant sur la liste des pays à mettre au pas, est en train de se régler de la même manière car le guignol Berlusconi, grand patron ultra libéral, n'était pas assez libéral aux yeux "des marchés". Ces derniers avaient déjà fait tomber le gouvernement Irlandais. Ils viennent donc d'avoir la peau de celui de la Grèce et vont maintenant faire tomber celui de l'Italie où un type, prof d'économie dans une "grande" université étasunienne, collaborateur de Goldman Sachs, ancien Commissaire européen à la concurrence, va succéder à "Boufonsconi".

Les masques sont tombés ! Pour "les marchés", la politique doit bien se faire à la corbeille et, en ce sens, ils viennent de lancer leur dernière offensive : Prendre officiellement le pouvoir dans tous les pays ! pouvoir qu'ils avaient déjà mais pas officiellement. Décidément, il leur fallait vraiment tout ! Même voir des gens de leur caste sur les trônes des républiques.

Il y a cependant un bon côté à l'affaire.
Outre que l'on peut maintenant s'amuser à dire : "Sarkozy ! Prends garde à toi car tu n'es pas financier", les banquiers et économistes sont désormais directement aux commandes dans certains pays. Toute la doctrine néolibérale inécologique et inhumaine qu'ils nous ont imposée, ils vont maintenant devoir la mettre en application eux-mêmes.
Et ils vont le faire avec zèle et application.
La conséquence sera - la chose est certaine - que la situation économique des Peuples ne va pas s'améliorer ! bien au contraire ; et ils en seront les responsables. Ainsi, ceux-là mêmes qui nous ont toujours dit avoir raison vont nous démontrer, malgré eux, qu'ils avaient tort ; et cela depuis le début ! La situation économico-écologique va empirer partout.

Sans risque de se tromper, les Peuples pourront donc éliminer définitivement les dictateurs-banquiers qui auront échoués, tout comme leurs prédécesseurs, à redresser l'économie. Il y a même quelques chances pour qu'ils comprennent qu'il vaudra mieux abandonner le capitalisme et changer de système de façon à mener la première révolution qui n'en sera pas une.
Car il faut bien l'admettre, avec le recul dont nous disposons, les révolutions n'ont été jusqu'à présent que des remises à zéro des compteurs. En d'autres termes, jusqu'ici, lors d'un changement de régime, un système croissanciste concentrateur de richesses a toujours remplacé un autre système croissanciste concentrateur de richesses.
Comme aujourd'hui les ressources énergétiques et naturelles sont en déplétion, il nous faut changer au fond de nous-mêmes et accepter d'adopter une économie de décroissance, respectueuse des Lois de la Physique et de l'écologie, seule économie capable de distribuer les richesses de façon équitable tout en préservant notre Planète.

Malraux avait dit "Le XXI ème siècle sera spirituel ou ne sera pas".

Je crois plutôt que, pour être, le XXI ème siècle devra être humain et écologique !

jeudi 3 novembre 2011

Les menteurs de l'année 2011

Le vote pour les Prix Pinocchio 2011 est ouvert.

Les amis de la Terre proposent, pour la quatrième année consécutive, trois listes de trois entreprises transnationales expertes dans l'art révoltant du mensonge.

En course pour le Prix de la plus accapareuse en ressources naturelles : Tereos ; Sine Darby ; Bolloré (un grand copain de notre petit président).

En lice pour le Prix du meilleur peintre-la-verdure : Vinci ; Veolia ; L'observatoire du Hors Média.

En finale pour le Prix de la plus immorale, amorale, polluante et destructrice : Société Générale (une habituée des podiums Pinocchio) ; Perenco finance ; Toreador (une petite boite à un grand copain de notre petit président).

Plus nous serons nombreux à les montrer du doigt, plus nous aurons de chance, peut-être, de voir les choses changer.

Voyez plus loin que le bout de votre nez : Votez ! par un clic ICI.

mercredi 10 août 2011

Pour sauver la Paix

Les financiers sont en train de vraiment se rendre compte que la ruine totale du système est désormais inévitable : Les bourses plongent.
La Chine "communiste" donne des leçons de capitalisme aux USA qui n'ont plus la meilleure note de la classe : Merci Standard&Poor's !
Paul Jorion annonçait "Le capitalisme à l'agonie" : Nous vivons ses derniers souffles.

Afin de sauver la Paix, j'appelle les dirigeants des Pays européens à :

- fermer les bourses ;
- nationaliser les banques (sans payer bien sûr, leurs caisses étant vides) ;
- interdire toutes les spéculations financières sur le territoire de l'Europe ;
- confisquer tous les capitaux spéculatifs ;
- mettre en place le plus vite possible une contraignante taxe carbone ;
- adopter une fiscalité unique pour l'ensemble des 27 pays de l'Europe ne taxant pas que le travail ;
- favoriser les échanges commerciaux courts ;
- interdire immédiatement tous les pesticides et engrais chimiques utilisés dans l'agriculture ;
- détaxer complètement l'agriculture biologique et l'agroécologie ;
- réquisitionner les bureaux d'ingénierie ;
- lancer tout de suite un vrai programme d'économie d'énergie ;
- lancer la construction de récifs artificiels sur les façades maritimes du continent ;
- protéger vraiment la ressource halieutique ;
- commencer une refonte complète de la flotte de pêche en adoptant la voile pour les nouveaux bateaux ;
- lancer le rétablissement des trames verte et bleue sur toute la zone de l'Union Européenne, en particulier en replantant des haies autour de tous les champs et en restaurant toutes les zones humides ;
- mettre en place immédiatement un revenu de 2000 euros net par mois (des euros à durée de validité s'étalant sur le mois de leurs perception) pour toutes les personnes travaillant dans les programmes de grands travaux ci-dessus exposés.

Avec la mise en œuvre de ce programme nous serions alors sur la voie de l'économie écologique, la seule économie possible pour un futur à l'Humanité.

jeudi 28 juillet 2011

Les capitalistes continuent ...

L'agriculture est le fondement même de l'économie !

Presque tout le monde a oublié cela mais depuis quelques années les capitalistes, qui l'avaient eux aussi oublié, se souviennent de la réalité de cette "Règle des règles économiques".
Et revenant à la réalité, ils ont donc pris l'habitude de devenir propriétaires de terres agricoles dans les pays pauvres. Sans payer bien sûr ! Puisque pour eux, les pauvres n'ont pas besoin d'être rémunérés, ni pour leur travail, ni pour ce dont on les dépossèdent.

Lorsque les conflits couvent, que les crises humanitaires font rage, que le sang coule, une autre loi de l'économique ultra-libérale, bien connue des spéculateurs, dit que c'est toujours le bon moment pour investir.
C'est pourquoi, en ce moment, alors que le capitalisme se meurt (les USA étant à 3 jours de la faillite), dans la Corne de l'Afrique où sévit la famine, le gouvernement éthiopien, corrompu par certains des inhumains capitalistes, dépossède les paysans de leurs terres afin de les mettre, eux et leurs terres, à la disposition de multinationales. Et pour que les choses se passent bien, la Police est mise à disposition, pour brimer, expulser, torturer et violer toutes personnes en désaccord avec les spoliations qui s'opèrent.
Ainsi, avec quelques tout petits pots de vin qui tiennent lieu d'investissements - "ben oui ! quoi ? Les africains, c'est que des noirs ! On va pas leur donner de l'argent en juste quantité pour ce qui nous intéresse et que l'on peut avoir gratis" - ceux qui ont envoyé l'Humanité dans un chaos tout à la fois culturel, climatique, écologique, économique, énergétique, politique, éducationnel, sanitaire, spirituel et philosophique, ceux-là tentent de mettre en place et de généraliser le système féodal de servage qui est pour eux le seul aboutissement possible du capitalisme, dont ils sont et veulent rester les uniques profiteurs.
Allez ! Je l'écris : Les capitalistes ne méritent finalement pas de figurer sur les registres de l'État civil.

Alors, à vous tous ! les fous du genre Anders Behring Breivik qui avez dans l'idée de tuer des gens innocents en masse, pour juste faire parler de vous, arrêtez là votre projet.
Changez-le !
Il y a mieux à faire avec les inhumains qui dirigent les banques et les multinationales.

Enfin, j'écris cela bien que je sache que vous, les fous de ce genre, vous ne faites pas partie des lecteurs d'écodouble.
Et quand bien même me liriez-vous, vous ne comprendriez pas ce que je veux dire puisque vous êtes fous, n'est-ce pas ?

Je suis las ; fatigué d'être un des trop rares révoltés parmi les riches dont finalement je fais partie car j'ai ma maison, mon jardin, ma voiture, avec actes de propriété en bonnes et dues formes, ainsi que mon emploi, mon éducation, mes repas et tout et tout et tout.

Comment faire pour changer le Monde ? sans guerre ! contre la volonté de la quasi totalité de mes semblables ! qui s'entêtent à rêver aux immenses richesses futures en argent promises par le capitalisme.
Comment faire pour que l'économie écologique soit adoptée sur la Terre toute entière ?

mardi 19 juillet 2011

La presse sous surveillance énergique

"Anne atomique" sera très bientôt, normalement, à la surveillance du journal Libération.

"Que la presse ne dérange pas le lobby nucléaire !" tel est le message !
Et si ce lobby n'est pas dérangé, gageons que les autres ne le seront pas non plus, c'est logique, puisque dans ce milieu ils sont tous copains.

Allez ! Laissons donc les gens qui nous ont conduits dans l'impasse économique continuer à faire de l'argent sur notre dos ! sur notre vie ! sur notre environnement ! sur nos ressources ! qu'ils détruisent impunément et définitivement.
Surtout, ne réfléchissons pas !
Même pas à la fin qui arrive ; quand bien même serait-elle seulement celle de notre monnaie européenne.
Toujours, durant les vacances, les problèmes de crème solaire, de défilé militaire, de bourrelets dis-harmonieux en maillots de bain, le Tour de France et tout le reste ! tout cela réclamera bien plus notre attention que les basses manœuvres politico-industrielles visant à nous interdire de penser.
Alors merci aux médias de nous parler de toutes ces choses importantes, n'est-ce pas ? 

Le journal Libération est devenu le journal de L'incarcération de l'opinion ; cette dernière suivant comme un mouton.

Et remarquons, hélas ! que dans la situation présente, "suivant comme un mouton" rime mieux que "déclenchant dès lors la révolution".

vendredi 8 juillet 2011

Et ça va fumer aussi !

Pour ceux qui ne croient pas que le réchauffement climatique peut influer sur la puissance des tremblements de terre (lisez la fin de l'article sous le lien qui précède et l'article "Ça va tanguer"), il y a l'hypothèse que le réchauffement provoque de grosses colères dans la population des volcans.

Ainsi, l'Islande se prépare à une vilaine tempête volcanique, avec plein de fumées et de cendres.
Un géologue islandais nous explique pourquoi.

Avec notre économie, nous avons déséquilibré le système thermodynamique terrestre ; ce système s'est mis en branle vers un équilibre nouveau pas encore atteint et dont nous ne savons rien.
La seule chance qui nous reste est encore de changer très vite notre système économique afin de le rendre résilient, pour qu'il nous permettre de nous adapter aux immenses changements climatiques, écologiques, énergétiques, civilisationels, qui très bientôt notre Terre va nous imposer.

En fait, notre seule chance, c'est l'écodouble.

lundi 20 juin 2011

Et une de plus !

Allez ! Encore une ! Mais surtout, il ne faut pas trop en parler.

Une centrale nucléaire est en grand danger de perdition aux USA, juste à cause d'une inondation.

Tout va pour le mieux dans le monde nucléaire ... qui n'a pas pour particularité de faire bon ménage avec la vie.
En fait, il nous faudrait, maintenant, choisir entre le nucléaire ou nous ; entre la mort ou la vie !

Attention ! Il ne nous reste que peu de temps pour faire ce choix.
Quand une centrale pètera en France, il sera trop tard ! Il ne sera plus possible de choisir. Nous finirons nos vies dans la radio-activité.

samedi 18 juin 2011

Pour savoir ce qui se passe à Fukushima

Il n'y a que sur le Net que l'on trouve des nouvelles de la centrale de Fukushima.
Les journalistes français sont soit en grève soit invités à ne pas trop parler de ce qui s'avère une immense catastrophe écologique, toujours pas maîtrisée et potentiellement encore plus désastreuse qu'elle ne l'est déjà, tout simplement parce que cela pourrait nuire à notre magnifique industrie nationale.

Voici des liens directs vers des sources d'informations :

- Fukushima.overblog,

- scoop.it,

- Glasnost sur Fukushima.

En tout cas, si rien n'avance dans le sens de l'amélioration à Fukushima, en France, petit pays truffé de réacteurs nucléaires, il y a du mouvement : "Anne atomique" s'est faite radier.

Mais ne nous réjouissons pas !
Celui qui la remplace, c'est, à peu de chose près, son clone !
En effet, il est lui aussi de la caste des ingénieurs des Mines, celle qui décide de tout chez nous. La différence entre "atom-woman" et lui, c'est qu'il a la particularité d'être un partisan de la fusion EDF-AREVA, fusion qui, au final, correspondra à une très large privatisation du nucléaire français.
Il est donc certain que pour faire plus de profit, d'ici peu, ça va "rogner" encore un peu plus franchement sur la sécurité dans les centrales.

Avec ça, on va multiplier les chances de voir venir le jour où l'on va se faire atomiser en beauté !
Et ça sera pas beau à voir.

Si cela arrive, parce que nous n'aurons pas agis maintenant, nous n'aurons pas le droit de dire que nous ne savions pas. 

mercredi 15 juin 2011

Visite à la campagne

La semaine dernière, notre-bon-président, flanqué des ministres de l'agriculture et de l'écologie ainsi que de quelques autres invités et non-invités, est allé faire une danse de la pluie en Charente, pour annoncer des mesures sensées pouvoir lutter contre les conséquences de la sécheresse actuelle.

Quelques jours après, c'est-à-dire ce week-end, il pleuvait : Il est très fort !

Du moins à ce qu'il semble dans l'immédiat ! car sur le fond, il n'a rien changé.
Les nappes, les cours d'eau, les étangs, ne se rempliront pas avec les pluies de ces derniers jours et rien n'est résolu pour le futur. Ces précipitations ne seront qu'un court répit !
Lors de ce déplacement, le roi-chaman et sa cour n'auront parler que d'argent, assurer mettre l'Armée et la SNCF à disposition pour transporter des fourrages et de la paille et dire qu'ils organisaient la solidarité entre les agriculteurs.
Surtout, ils n'auront pas parlé de changer quoi que ce soit au système de l'industrie-agricole très destructrice d'environnement, gourmande en eau et en énergie.
En fait, ils ont juste dit qu'il fallait mettre un pansement sur une jambe ... en plastique.

Et pourtant ! Il y avait bien d'autres choses à dire, le contexte révélant les faiblesses de notre système.
Par exemple, s'ils avaient été de bons dirigeants, ils auraient évoqué le problème de la monoculture et de la spécialisation des exploitations agricoles. Ils auraient critiqué le fait que le maïs "moderne" nécessite de l'eau, beaucoup d'eau, et donc de l'irrigation, surtout en période de sécheresse.
Mais plus que tout, ils auraient dû remarquer et parler du paysage désertique engendré par cette agriculture-industrielle qu'ils cherchent à maintenir, simplement parce qu'ils sont pour cela grassement payés par des lobbies, à savoir ceux des semences, des engrais, des pesticides, de la viande, des transports et de la grande distribution.

Au lieu de constater cela, ils n'ont rien vu !
Et je vais même jusqu'à dire qu'ils n'ont rien voulu voir ! car Madame le Ministre de l'écologie, en tant que polytechnicienne ingénieur des Eaux et Forêts, est tout à fait à même de voir ce qui se voit comme le nez au milieu de la figure : dans la région où ils étaient, en Charente, il n'y a pas un arbre ; et, par voie de conséquence, pas de haie non plus.

Ainsi, vous pouvez faire plusieurs kilomètres le long de n'importe quelle petite route de cette région - et c'est la même chose dans nombre de secteurs de notre Pays - sans passer à côté d'un arbre : Les agriculteurs-industriels les ont tout coupés.
Tout est plan dans cette région ; il n'y a plus de troisième dimension ; mis à part des clochers et des châteaux d'eau, tours minérales entourées de platitudes minérales.
Les rares limites de champs ne se distinguent que lorsque il y a changement d'orientation des sillons ou changement de culture, ou mieux, quand un fossé a été creusé, bien rectiligne, afin d'évacuer très efficacement et rapidement l'eau de ruissellement.
La terre est mise à nu ! Pas la moindre couverture de paillage ou de végétation autre que celle résultant de l'emblavement n'est tolérée alors que pourtant de telles couvertures réduiraient le dessèchement sous le soleil.

Allez ! pour faire court, ils auraient dû annoncer que la France a désormais une priorité :

Planter, sous la gouverne d'écologues, des chênes, châtaigniers, frênes, charmes, sureaux, aubépines, saules, noisetiers, merisiers, etc, etc, tout autour des champs, après en avoir réduit les surfaces à 2 ou 3 hectares au maximum.

Tout cela afin d'essayer de contrer les effets des futures sécheresses, pour créer de l'emploi et une nouvelle filière bois, pour améliorer la qualité et les quantités d'eau dans les nappes, pour diminuer l'érosion des sols, pour favoriser la biodiversité, pour bonifier le paysage, etc, etc.

 

vendredi 27 mai 2011

Les marées vertes tuent aussi

Les marées vertes tuent aussi !
Le scandale sanitaire

C'est le titre d'un livre sorti début mai.

On y découvre la triste réalité de la situation sur les plages de Bretagne, avec des pouvoirs publics qui ne prennent aucune décision ou alors font pression sur un médecin qui veut dire l'immense problème de santé publique posé par les marées vertes.
On y apprend que ceux qui veulent dénoncer, parce qu'ils savent, sont menacés.
En fait sa lecture nous révèle encore une fois la logique du capitalisme financier qui gagne beaucoup d'argent en vendant des produits et/ou des méthodes de travail qui ont pour effet de détruire l'environnement et les tissus sociaux et qui, cela fait, laisse à la collectivité la gestion et la facture des dégâts.

En bref, un livre sur l'inhumanité, la bêtise et la folie économique actuelle dans toute sa réalité.

Je vous invite à le lire ; si vous êtes breton, si vous aimez la Bretagne ou simplement si vous voulez vous informer pour que les choses de l'économie changent.

 




 

 

 

 

 

 


Auteurs : André Ollivro et Yves-Marie Le Lay
Date de parution : 11 mai 2011
Diffusion et distribution : Coop Breizh
ISBN : 978-2-36312-004-5
Format : 16x24 cm
Prix public : 17 €
Nombre de pages : 204 dont un cahier hors-texte couleur de 12 pages

 

Présentation
Les marées vertes, ça pue, ça pollue et ça tue !
André Ollivro, Breton de l’année 2009 nous avait déjà alertés avec son Scandale des algues vertes. Aujourd’hui, accompagné d’Yves-Marie le Lay, son alter-ego du Trégor, il va plus loin. André Ollivro et Yves-Marie le Lay abordent ici le problème sanitaire. Oui, les marées vertes sont un problème de santé publique. Non, il n’y a pas eu qu’un cheval et deux chiens qui sont morts. La vérité est bien plus effrayante, malheureusement.
L’ouvrage réalisé sous forme d’entretiens commence avec la colère des parents de Thierry Morfoisse mort en juillet 2009 d’avoir transporté des algues vertes sur la plage de Binic dans les Côtes d’Armor : « arrêtez de nous mentir, notre fils a été empoisonné ! ». Il se termine avec ce constat dramatique : l’État qui a été condamné plusieurs fois en justice emploie tous les moyens pour empêcher que la vérité n’éclate.
Avec, en fil rouge, les événements qui se sont succédé depuis l’année 2008 jusqu’au début de l’année 2011 et « l’affaire de l’affiche FNE », argumenté, documenté, accompagné de nombreux témoignages de médecins, de scientifiques et d’agriculteurs, cet ouvrage dénonce le silence coupable et le déni de la quasi-totalité des élus bretons qui ont renoncé à leur devoir de protection de la population mais aussi l’incurie et la lâcheté de l’État face à la folie des agro-industriels.

Les auteurs
André Ollivro est l’ancien président d’Halte aux marées vertes et actuel président de Sauvegarde du Penthièvre. Il est la grande gueule du mouvement pour une eau propre en Bretagne. Il a été élu Breton de l’année par les lecteurs du Télégramme en janvier 2010.
Yves-Marie Le Lay est l’emblématique militant du Trégor contre les marées vertes. Il préside Sauvegarde du Trégor qui est une fédération d’associations. Il est avec André Ollivro et André Pochon, l’un des piliers de la lutte contre les méfaits de l’agriculture intensive. C’est son association qui a médiatisé la mort d’un cheval et l’intoxication suraiguë de son cavalier en Baie de Saint-Michel-en-Grève.


Contact : Thierry Jamet
Le Temps éditeur
16, rue de l’Eglise
44210 Pornic
02 40 82 18 60 ou 06 03 23 03 15 – tjamet@edutemps.fr – www.an-amzer.com

- page 1 de 5