Ecodouble

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Défenseurs de la Terre

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 juillet 2016

Les Défenseurs de la Terre 2016

Dans l'urgence qu'il y a à sauver la Terre, et l'Humanité par la même, je désigne Défenseurs de la Terre :

- l'ACRO ;
- la CRIIRAD ;
- l'École des talus.

Considérant en outre l'urgence évidente qu'il y a à protéger tous les lanceurs d'alerte, je désigne aussi :

- Edward Snowden ;
- Julian Assange ;
- Stéphanie Gibaud.

mercredi 13 juillet 2016

Défenseurs de la Terre : Vous ne voterez plus

Je suis fatigué. Fatigué de voir la connerie du Monde et celle de celles et ceux qui le font.

La dictature s'installe surement, à coup de 49.3 ou sous couvert de consultations pseudo démocratiques, comme celle où 27 ou 28 % des atlantico-ligériens se sont exprimés, pour la destruction d'une biodiversité exceptionnelle, aussi connement que les 52 % d'anglais qui ont voté pour la sortie de l'Europe.
Et cela ne va pas aller en s'améliorant. Tout plein de choses me le prouvent ; par exemple ce qui m'arriva samedi 2 juillet dernier alors que je quittai la soirée du feu de la Saint Jean de mon village (il faisait encore jour et le tas de palettes usagées n'avait pas encore été allumé).
Je marchai en regardant un ballon gonflé à l'hélium, perdu à jamais, qui s'élevait doucement dans le ciel, s'éloignant poussé par le vent : un cadeau éphémère à un bambin ayant lâché la ficelle !
C'est alors que je fus apostrophé :
- Eh, Monsieur ! C'est quoi ce truc dans le ciel ?
Je me retournai vers la voix pour découvrir une demie douzaine d'enfants âgés de 8 à 10 ans et dont certains montraient le ballon du doigt.
- C'est un ballon en plastique gonflé avec un gaz plus léger que l'air ; et ce gaz c'est de l'hélium, répondis-je.
Ma réponse provoqua des regards ébahis, comme si j'avais dit un gros mot.
"Gaz", "air", "hélium" ! Des sons incompréhensibles, des mots inutiles, pour des apprentis consommateurs formés par l'éducation (multi)nationale et conditionnés par la pub dès le premier âge. Ils tournèrent les talons, sans plus mot dire, incapables de faire montre de curiosité, remettant en bouche leurs grosses sucettes bariolées à la chimie de synthèse destinées à leur pourrir les dents et à les rendre obèses ou cancéreux, c'est-à-dire consommateurs de médicaments.

Les Défenseurs de la Terre sont des personnes curieuses de tout, conscientes, altruistes, humanistes, holistes.
Elles sont au dessus des gens qui ne résistent pas, ne s'engagent pas, manquent de curiosité, consomment bêtement, ne s'expriment pas et ne se cultivent pas.
Les Défenseurs de la Terre ne peuvent donc pas être désignées par la masse, la plèbe, la communauté "livre de faces", qui prend la direction de l'abattoir sans réagir, sans penser quoi que ce soit et qui, de surcroît, ne cherche pas à s'informer ; par exemple en lisant des journaux sans publicité ou des blogs engagés et non référencés sur "fesses de bouc".

C'est pourquoi, parce que cela me fait plaisir et puis aussi tel est mon bon plaisir - rien que çà ! - je désignerai dorénavant les Défenseurs de la Terre. Surtout, cela vous évitera d'avoir à faire l'effort de poster un commentaire valant bulletin de vote.
Si d'aventure vous vous trouviez contrariés de ne plus avoir la possibilité de voter vous pouvez laisser un commentaire, en bas de ce texte, pour montrer votre désaccord. Contrairement à ceux qui nous gouvernent, je ne vous enverrai pas police et gendarmerie (multi)nationales pour faire taire vos contestations.

En tout cas, si vous voulez savoir qui sera Défenseur de la Terre cette année, rendez-vous sur "écodouble" le 14 juillet à 10H30.

jeudi 12 novembre 2015

Le prix des fruits moches est parti

L'association lisbonnaise Fruta Feia va enfin recevoir son diplôme de Défenseur de la Terre.
Comme d'habitude, ce fut un peu long de trouver un talent du dessin pour le réaliser. Mais c'est bien parti ; avec les 50 euros du prix, bien entendu.
Merci à Marin, dont vous pouvez admirer l'œuvre ci-dessous :

Diplôme les Fruits Moches

Il faut reconnaitre que des choses bougent dans le bon sens à Lisbonne. Les responsables de la municipalité semblent comprendre que le capitalisme n'a plus grand avenir.
Ainsi, des parcs et jardins publics deviennent des jardins potagers pour les habitants de la ville. Quelle superbe idée !

Et en France, on fait la même chose ?
Oh ben non, ce serait ben trop beau !
Et même que nous ne verrons pas pareille bonne idée se réaliser de sitôt parce que nos élus, les nôtres, préfèrent poser candidature aux Jeux "Capitalystes" (ils sont tous toujours candidats à tout) ; quand ils ne projettent pas des tours triangles, des aéroports, des médiathèques, des ports qui s'envasent (projets vaseux et régulièrement très coûteux) ; tout en faisant construire des salles des fêtes, des ZAC, des supermarchés, des espaces paysagés en lieu et place du paysage, des terrains de sport (même lorsqu'il y en a deux déjà existants), des "espaces naturels" ouverts au public, des routes, des parkings, des complexes de cinéma, de nouveaux bâtiments de mairie, des TGV, des plateformes multimodales, un lagon en montagne, un barrage, etc.
Mais si cela s'arrêtait là !?!
Oh dame, non !
Car, comme une cerise sur un gâteau merdique, tous les espaces qui se retrouvent artificialisés par leur génie d'aménageurs sont ensuite maintenus "propres" par l'emploi de désherbants MONSANTO & consorts achetés, aussi, avec l'argent de nos impôts.
En résumé, nous payons, avec le sourire, la destruction de notre environnement ainsi que notre propre empoisonnement ! Et nous ne disons rien ! Pire ! Nous revotons pour eux, encore et encore, si bien qu'il faut l'affirmer : nous avons les élus que nous méritons !

Mais revenons-en à nos moutons : encore BRAVO à Fruta Feia !

mercredi 30 septembre 2015

Je me suis fait avoir : Grosse bourde et grande déception !

Qu'il est difficile de trouver une personne digne d'être Défenseur de la Terre !
Et bon sang que les médias sont désinformateurs, ou menteurs, ou négligents, selon que nous les penserons asservis, complices ou stupides.

Ce que je vais vous révéler est un "scoup" ! comme on dit dans le jargon du journalisme d'investigation ou du journalisme "pipole", qui ont tendance à devenir les mêmes ; à moins que certains journalistes d'investigations n'aient plus les moyens de travailler !? Ce qui ne serait pas étonnant finalement : souvenons nous des pressions sur certains d'entre-eux visant à leur faire dévoiler leurs sources, du fichage selon l'opinion ou juste de la démission d'Hervé Kempf du Monde, puisqu'il ne pouvait plus informer sur Notre-Dame-des-Landes dans ce journal.

Mais venons-en au "scoup" !
Lorsque je vous propose, chaque année, une série de nom en vous demandant de désigner parmi eux celui qui sera Défenseur de la Terre, je prends bien garde de vérifier au préalable que tout est "clair", c'est-à-dire que la probité des personnes ou des associations que je vous propose ne peut être remise en cause.
Je passe donc beaucoup de temps à croiser les infos sur le Net.
En 2012, je vous avais proposé de désigner le Défenseur de la Terre de l'année. Il vous fallait choisir entre le journal La Hulotte, l'association L'école des talus, la CRIIRAD et Haïdar el Ali ; et vous aviez désignés ce dernier.
Son diplôme fut dessiné par Joshua mais je ne suis jamais parvenu à trouver, ne serait-ce qu'un contact, à qui envoyer le diplôme et les 50 euros du prix.
Le temps passait et je n'y arrivais toujours pas.
Puis, un jour, lors d'une conférence-formation à Brest sur les parcs marins à laquelle il me fut donné d'assister, j'ai eu le plaisir de rencontrer trois sénégalais qui suivaient aussi cette conférence-formation. Il y avait Monsieur Léopold Yancouba Coly, équivalent de Maire de la commune de Niamone, un capitaine de l'armée sénégalaise et une autre personne qui, si j'ai bon souvenir, est fonctionnaire.
Lorsque j'ai su qu'ils étaient sénégalais, je me suis empressé de leur parler d'Haïdar el Ali.
Leur réaction fut un grand rire, comme je les aime.
Après avoir bien ri, ils m'apprirent que ce dernier, qui venait tout juste d'être démis de sa fonction de ministre des pêches, aurait fait en sorte de s'attribuer tout le mérite de l'idée de replanter la mangrove dans leur région, qu'il n'aurait en rien été un initiateur de cette action et qu'il se serait arrangé, en outre, pour percevoir des fonds de compensations carbone émis par la société Danone (*). Le montant perçu serait de plusieurs millions d'euros, dont seulement une infime partie aurait été reversée aux habitants-planteurs de la région, représentés par l'association PGIEM-TOBOR, présidée par Monsieur William Diadhiou, véritable initiatrice de cette merveilleuse action de replantation (site www.pgiem-tobor.com, site qui se télécharge difficilement).

Les affirmations des trois messieurs, qui me semblent dignes de confiance, m'ont décidé à ne plus chercher à remettre le diplôme et les 50 euros à Haïdar el Ali. Cette personne, contrairement à ce que j'avais pu lire ou entendre partout sur les médias qui me sont accessibles, semble n'être qu'un politique du genre de ceux de chez nous, s'attribuant systématiquement les mérites d'actions menées par d'autres.
De fait, je l'exclue de l'Ordre des Défenseurs de la Terre et je nomme, à sa place, comme si elle avait été désignée par vous, chères lectrices et chers lecteurs, l'association PGIEM TOBOR émanation de la population de la "commune" de Niamone où la mangrove a été replantée.
Ainsi, c'est PGIEM TOBOR qui recevra non pas 50 mais 100 euros - pour me faire pardonner ma bévue - et le diplôme, que Joshua va s'attacher à redessiner.
En attendant, souhaitons que la Justice Sénégalaise pourra punir les responsables de ce qui semble être un détournement d'argent en bonne et due forme. Haïdar el Ali n'étant plus ministre, espérons que cela facilitera l'action des juges.

Maintenant, je tiens à saluer les trois personnes du Sénégal qui m'ont ouvert les yeux, et grâce auxquelles l'Ordre des Défenseurs de la Terre n'est pas sali par la présence en son sein d'une personne indigne d'y figurer. Je leur souhaite bonne chance et grand courage pour mener à bien le projet qu'ils ont de créer un parc naturel marin dans leur région : Bon vent à ceux qui plantent des arbres et vive le Sénégal !

Cette mésaventure m'a décidé à ne plus vous proposer de personne pour le titre de Défenseur de la Terre mais seulement des associations. Il y aura moins de risques de se voir roulé dans la farine.

Moralité :

1 - Méfions-nous du Net, qui répète, qui répète, qui répète ...
2 - Le marché du carbone permet des détournement de fonds.
3 - Méfions-nous des médias.
4 - Les multinationales font rien que de la pub et de la com.

Mais tout cela, on le savait déjà ! Non ?

(*) Voici le texte de communication de Danone qui se trouve sous le lien, au cas où la page Internet viendrait à disparaître :

Le Fonds Danone pour la nature (FDN) est une initiative partenariale non partisane, conclue par le groupe Danone, la Convention de Ramsar et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Le Fonds Danone pour la nature a été créé en 2008, avec un capital d’investissement s’élevant à un million d’euros.

Lutte contre le réchauffement climatique
L’objectif déclaré est de lutter contre le réchauffement climatique ainsi qu’en faveur de la préservation et de la restauration des zones humides et de la biodiversité. Le fonds est voué à soutenir des projets associant la gestion des ressources en eau à la conservation de la biodiversité, améliorant la qualité des denrées originaires des écosystèmes humides et renforçant l’aptitude naturelle de ces derniers à absorber de grandes quantités de CO2.

Intérêt du projet pour Danone
Le FDN nous fait profiter, au côté de nos partenaires de coopération, d’une plateforme privilégiée pour mener une action conjointe en faveur de la préservation de nos écosystèmes. L’affiliation au FDN met à la disposition de la Convention de Ramsar et de l’UICN un forum permettant de faire connaître l’importance des biotopes en zones humides dans la lutte contre le réchauffement climatique et de sensibiliser l’opinion publique à ce thème.

Critères de promotion
De manière générale, les projets susceptibles de bénéficier du soutien du FDN doivent satisfaire les trois critères suivants: • Contribuer à la réduction des émissions de CO2 et à l’obtention de crédits carbone en notre faveur. • Représenter une utilité réelle pour la population locale qui doit être intégrée de manière active à la réalisation des projets. • Contribuer concrètement à la préservation des zones humides et de la biodiversité dans le monde entier.

Projets sélectionnés: plantation de nouvelles forêts de mangroves au Sénégal
Dans le cadre d’un premier projet du Fonds Danone pour la nature, de nouvelles forêts de mangroves ont été plantées au Sénégal, celles-ci jouant un rôle de premier plan dans le stockage du carbone et la préservation de la biodiversité.

Les moyens financiers du Fonds Danone pour la nature ne sont toutefois pas alloués exclusivement à des projets ou à des activités autocréés, mais sont également reversés pour des programmes externes partageant les mêmes objectifs et visions.

Par ailleurs, l’ensemble des projets entrant en ligne de compte pour bénéficier du soutien du FDN doivent faire montre d’une orientation à long terme ainsi que d’un financement assuré à la fois pour la première mise en œuvre du projet et pour l’accomplissement des objectifs sociaux, écologiques et climatiques visés sur le long terme.

¹ La Convention de Ramsar désigne un traité international adopté en 1971, dans lequel les Etats membres s’engagent à participer activement à la protection et à la préservation des zones humides et de la biodiversité dans le monde entier.
² L’Union internationale pour la conservation de la nature est l’organisation la plus grande et la plus ancienne du monde à regrouper des milliers d’ONG, d’agences gouvernementales, de scientifiques et de particuliers soucieux de protéger l’environnement.

mardi 14 juillet 2015

Bretagne Vivante est Défenseur de la Terre

C'est la décroissance des votes chaque année un peu plus.

36 suffrages exprimés.

ACRO : 10

Bretagne Vivante : 14

École des talus : 11

Nul : 1

C'est donc Bretagne Vivante qui intègre l'Ordre des Défenseurs de la Terre. Mais L'ACRO et l'Ecole des talus sont dignes d'en être.

J'étais à Notre-Dame-des-Landes dimanche dernier : ce fut informatif ! Les méchants attaquent de toutes parts, avec tous les moyens dont ils disposent. Ainsi j'ai appris qu'une loi se prépare afin de pouvoir commercialiser des aliments irradiés. Au cas où, vaut mieux être prêts !

vendredi 19 juin 2015

Défenseur de la Terre 2015 : Le temps de sa désignation !

Cette année sera charnière !
C'est du moins ce que nous pouvons penser puisque dans un mois nous saurons si l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se fera ou pas.
En d'autres termes, les pourritiques qui nous gouvernent, vils valets de la finance, vont-ils faire le deuil de leur mégalomanie ?
Est-ce que, en cette année de la COP 21 à Paris, Hollande Valls et Macron, tous trois très proches du Bilderberg, vont stopper définitivement ce projet stupide et inique ?
À ces deux questions, la réponse est NON !
Et pourquoi ?
Le pourquoi se trouve dans le fait que la seule amie de nos pourritiques se trouve être la finance !
Personnellement, en tout cas, je doute que la justice française actuelle, aux ordres, puisse rentrer dans l'Histoire en montrant, enfin, la voie à suivre : il suffit pour s'en persuader de prendre connaissance de la pitoyable réflexion du magistrat rapporteur chargé d'examiner les 17 recours, déposés par les opposants au projet, et par laquelle il les rejette tous en bloc. Ce rapporteur, plus qu'un magistrat, s'affirme comme étant une marionnette idiote !
Gageons que Saint-Just aurait dit de lui qu'il ne mérite pas le titre de Citoyen ; qu'il est magistralement en dessous de ce titre.

2015 pourrait aussi être charnière si l'on prend en considération le fait que le Vatican, institution et état religieux, vient de publier Laudato Sii qui, si l'on y regarde bien, se révèle comme une encyclique qui estime qu'au dessus des lois des humains, financières, civiles ou religieuses, il y a les Lois de la Nature, qu'il n'est plus temps de bafouer.

Enfin, n'oublions pas aussi que sur le front du nucléaire, 2015, c'est l'année de la débandade ! Ce qui peut valoir charnière !
Le gouffre financier nommé AREVA, les défauts graves mis au jour sur l'EPR normand, chaque jour plus nombreux, et les violations du droit du travail dont s'est rendu coupable Bouygues sur ce chantier-fiasco sont là pour le prouver ; sans même qu'il soit besoin de parler de Tchernobyl, où la pollution continue à se répandre dans le monde entier suite à des incendies, ni de Fukushima, où, entre autres choses, des réservoirs contenant des boues polluées menacent d'exploser, preuves édifiantes qu'en matière nucléaire rien n'est jamais sous contrôle.
Restons certains que le prochain réacteur qui pétera se situe en France. C'est statistique ! Et si cela arrivait cette année, alors ce serait assurément une année charnière : la porte d'un futur possible se fermera ad vitam aeternam pour notre pays !

Après avoir posé ceci, je vous propose donc de désigner, par votation, l'association qui sera Défenseur de la Terre 2015.
Elle est à choisir parmi les trois de la liste suivante :



L'ACRO, qui nous informe sur la radioactivité ambiante ;

L'école des talus qui nous parle des forêts linaires qui pourraient être notre salut ;

Bretagne Vivante, qui défend la biodiversité bretonne et qui, avec d'autres naturalistes de toute la France, souvent les meilleurs dans leurs domaines, a participé à la réalisation d'un inventaire complet, et d'une précision rare, de la flore et la faune de Notre-Dame-des-Landes.


Pour participer au vote, laissez un commentaire dans lequel vous indiquez le nom de celle que vous préférez.
Le vote sera clos le 13 juillet 2015 à minuit.
Le résultat du vote sera annoncé le 14 juillet à 10H30.

En attendant, aujourd'hui, je déclare que Miranda Gibson intègre l'Ordre des Défenseur de la Terre car, par son action menée durant 449 jours, elle a sauvé la forêt de Tasmanie.
Avant son action, la déforestation, systématique, se faisait par bombardements au napalm.
Mais la forêt reste sauvée pour combien de temps ? Car les criminels sont restés en liberté !

lundi 14 juillet 2014

Les Fruits Moches Défenseurs de la Terre

Pour 2014, le Défenseur de la Terre que vous avez désigné est l'association portugaise "Les fruits moches".

Il y a eu 36 votes exprimés répartis comme suit :

ACRO : 6

Les fruits moches : 13

Confédération Paysanne : 12

Réseau Français de la Construction Paille : 5

Merci à tou(te)s les votant(e)s.

Fruta Feia, basée à Lisbonne, se vera donc remettre, d'ici peu j'espère, le temps de trouver un ou une artiste, un beau diplôme. Gageons que celui-ci fera un triomphe aux formes variées et inattendues dont la Nature libre sait nous régaler.
Le dessin sera accompagné d'un chèque de 50 euros.
J'espère porter tout cela en personne au siège de l'Association, parce que j'ai de vieux et grands amis à aller voir dans la capitale du Portugal.

mardi 1 juillet 2014

Défenseurs de la Terre 2014

Voici venu le temps du vote pour désigner le Défenseur de la Terre 2014.

Pour cette sixième édition je vous propose de choisir la lauréate parmi les associations suivantes :

L'ACRO qui veille à nous informer sur le monde que nous façonnent les nucléocrates ;

La Confédération Paysanne dont des adhérents luttent contre l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes et la Ferme des 1000 vaches ;

L'association "Les fruits moches" au Portugal qui permet aux fruits et légumes "non standard" d'être consommés et non plus jetés à la poubelle ;

Le Réseau Français de la Construction Paille qui travaille à promouvoir, par tous les moyens moraux, l'emploi de la paille comme matériau de construction.

Lorsque vous aurez fait votre choix, exprimez-le dans un commentaire à cet article, ce qui fera office de vote.
Le 13 juillet à minuit la votation sera close.
Le 14, à 10H30, la lauréate, celle qui aura réuni le plus de suffrages, verra ici même sa désignation officialisée.

__

PS : Pour info, je vous joins la liste des lauréats 2014 du Prix Goldman ; parce que le Prix Goldman est un beau prix.
Que j'eusse aimé qu'un tel Prix fût décerné par la France !
Hélas, la France n'est plus la Patrie des Droits de l'Homme car la France, désormais, chasse les donneurs d'alerte comme Edward Snowden, la France met son armée à disposition de l'industrie nucléaire ou pétrolière, la France est une Patrie de banques sans morale, d'ex-président mis en garde-à-vue ou de présidents menteurs, elle est un pays où les agriculteurs qui empoisonnent peuvent faire des dégradations sur la Place de la Concorde, sans être arrêtés par la police, pour exiger de pouvoir continuer à empoisoner, et où, à l'inverse, des paysans syndiqués vont en garde-à-vue et au tribunal pour avoir démonté une centrale de production d'énergie subventionnée avec nos impôts dont un sous-produit, du lait de mauvaise qualité, sera vendu à un prix en dessous de celui du bon lait, ...
La liste est tellement longue, des choses qui font que la France n'est plus la France, qu'il devient impossible de tout énumérer.

mercredi 25 juin 2014

La Sea Shepherd a reçu son titre

Le dessin et le chèque de 50 euros pour le Défenseur de la Terre 2013 sont partis avec beaucoup de retard mais ils sont partis tout de même.

Merci à Clément pour son magnifique dessin, qui a tardé à prendre forme car la lenteur est mère de tous les chefs d'oeuvre.

Diplôme Sea Shepherd

dimanche 10 novembre 2013

Naoto Matsumura Défenseur de la Terre ! Pour ne pas oublier que l'enfer nucléaire, c'est pour bientôt chez nous aussi.

Naoto Matsumura quittera, pour 2 semaines, la zone interdite de Fukushima où il vit pour s'occuper des animaux abandonnés.

Si cet homme à l'immense courage laisse seuls ses animaux 15 jours c'est qu'il nous fait l'honneur de venir en France pour nous prévenir du danger que nous courrons à laisser nos centrales nucléaires fonctionner.
Vous lirez tous les détails de sa visite sur le site du "Blog de Fukushima", sous le lien suivant :

http://www.fukushima-blog.com/2013/11/naoto-matsumura-viendra-en-france-en-2014.html

Sachons-le ! D'ici 20 ans, il y aura un accident nucléaire en France !
Telle est la dure loi des statistiques.
Pour vous en rendre bien compte, lisez les articles sous les liens suivants :

http://www.liberation.fr/politiques/2011/06/03/accident-nucleaire-une-certitude-statistique_740208

http://enenews.com/study-iaea-website-core-meltdown-risk-around-1000-higher-because-fukushima-engineer-nuclear-disaster-certainty-next-30-years-europe

http://www.23dd.fr/energie/nucleaire/nucleaire-probabilite-daccident

Si nous aimons notre Pays, nos enfants, nos petits enfants, alors nous devons arrêter nos centrales !
Sinon ?
Sinon, nous apprendrons de l'avenir qu'il n'y pas d'avenir pour l'Humanité.

Naoto Matsumura est, dès aujourd'hui, Défenseur de la Terre.

mardi 16 juillet 2013

La Sea Sheperd Défenseur de la Terre

Cette année, le scrutin a été serré ; et ce sont finalement la Sea Shepherd Conservation Society et son fondateur Paul Watson, qui ont été désignés, par vous, Défenseurs de la Terre.
Il y a eu 24 votes exprimés (23 votes en commentaires sur le blog et un vote par mail).

Le décompte des votes est le suivant :

- 12 voix pour la Sea Sheperd Conservation Society ;

- 11 voix pour Evgenia Chirikova ;

- 1 voix pour la CRIIRAD.

En conséquence, parviendra bientôt à la Sea Sheperd Conservation Society un beau diplôme, que Pauline s'emploie d'ores-et-déjà à dessiner, ainsi qu'une participation de 50 euros pour aider cette association à continuer son oeuvre en faveur des baleines et de la mer.

dimanche 7 juillet 2013

Défenseur de la Terre 2013

Le temps de désigner le ou la Défenseur de la Terre 2013 est venu.
Comme chaque année depuis 2009, je vous invite à voter pour celle ou celui, dans la liste ci-dessous, que vous verriez bien être désigné lauréat 2013 dans cet Ordre.

Sont proposés :

La CRIIRAD, qui nous donne une information indépendante sur la radioactivité.
C'est la troisième fois que je soumets à vos suffrages cette association, parce que les catastrophes de Fukushima (1415 morts à ce jour ; ce n'est qu'un début) et Tchernobyl sont en cours, pour des centaines de millénaires, et parce que le prochain réacteur nucléaire accidenté est actuellement toujours en fonctionnement ou en cours de construction ;

La Sea Shepherd Conservation Society et son fondateur Paul Watson, injustement emprisonné en Allemagne au début de 2012 (*), qui luttent pour la protection des baleines, parce que la Terre doit aussi être défendue sur la Mer ;

Evgenia Chirikova, prix Goldman 2012, qui s'oppose à un projet d'autoroute, soutenu par VINCI et la mafia russe, devant détruire une des rares forêts primaires restantes en Europe.

Le scrutin dure jusqu'au 13 juillet, minuit.
Le nouveau Défenseur de la Terre sera officiellement désigné le 14 juillet à 10H30, heure à laquelle s'ébranlera le défilé des armées françaises prêtées gratuitement au Grand Capital, la Gendarmerie Multinationale ayant officié plus de 6 mois, à partir d'octobre dernier, à Notre-Dame-des-Landes pour VINCI et une bonne partie des troupes du reste des armées guerroyant encore pour AREVA au Mali.
Comme d'habitude, je ferai parvenir à votre élu(e), dans les quelques mois qui suivront, un beau diplôme, dessiné par une ou un enfant, et un chèque de 50 euros.

(*) N'hésitez pas à signer son manifeste citoyen, en cliquant ici.

vendredi 21 décembre 2012

Le diplôme 2012 est sur le point de partir

Voici ce que recevra bientôt le nouveau Défenseur de la Terre Haïdar el Ali :

Haïdar el Ali

Ce beau dessin, réalisé par Joshua, représente un pêcheur dans sa barque, allant pêcher dans la mangrove, qu'il a plantée et qu'il protège avec tous les habitants et toutes les habitantes de sa région.
Le pêcheur est heureux parce que la mangrove, reconnaissante, lui fournit plein de poissons.

Aidons la Nature avec le Génie écologique ! Elle nous le rendra au centuple.

Les 50 euros associés au diplôme seront bientôt adressés à l'association Oceanium qui forme et organise les citoyens et citoyennes du Sénégal afin qu'ils puissent, de façon efficace, restaurer l'environnement dégradé, cela pour générer une économie écologique.

Merci à Haïdar el Ali ... et à Joshua aussi.

Addendum du 30 septembre 2015

Aîdar el Ali est radié de l'Ordre des Défenseurs de la Terre. L'explication de cette décision est à lire dans l'article d'écodouble du 30 septembre 2015.

samedi 14 juillet 2012

Haïdar el Ali Défenseur de la Terre 2012

Vous avez voté !

Les résultats du vote sont les suivants :

Suffrages exprimés : 43

Haïdar el Ali : 25 voix

La Hulotte : 6 voix

L'école des talus : 9 voix

CRIIRAD : 3 voix

C'est donc Haïdar el Ali que vous avez désigné Défenseur de la Terre 2012.
Il recevra d'ici quelque temps son diplôme de Défenseur de la Terre, que des enfants de mon entourage vont se charger de dessiner. Ce diplôme sera accompagné d'un chèque de 50 euros destiné à soutenir l'association qu'il a créée afin de restaurer les mangroves du Sénégal.

Merci à toutes celles et ceux qui ont bien voulu voter.

jeudi 5 juillet 2012

Pour le titre de Défenseur de la Terre 2012

Dans quelques jours, ce sera le 14 juillet !
Et le 14 juillet, sur Écodouble, c'est le jour des Défenseurs de la Terre, c'est-à-dire le jour de ceux qui font en sorte de changer notre temps, pour sauver la Biodiversité actuelle, cela afin de sauver les Humains.

Comme chaque année donc, je propose une liste de personnes et d'associations et je vous invite, vous tous, lectrices et lecteurs, à voter pour celle que vous préférez, avant le 13 juillet minuit.
Je vous rappelle que pour voter c'est très simple : il vous suffit d'écrire un commentaire à cet article, dans lequel vous exprimez votre choix.

Choisissez donc entre :

L'association "L'école des talus" qui s’emploie à promouvoir la haie bocagère et œuvre à la restauration du bocage breton ;

Le journal "La Hulotte", qui depuis 40 ans nous fait aimer Dame Nature ;

La CRIIRAD, qui nous donne une information indépendante sur la radioactivité.
Cette association figurait déjà l'an dernier dans la liste que je vous avais proposée mais à cause de ce que nous constatons au Japon, où le gouvernement et le lobby du nucléaire crachent de façon éhonté désinformation et propagande pour cacher le désastre de Fukushima, je la soumets de nouveau à vos suffrages ;

Haïdar el Ali, grand écologiste, qui a convaincu les sénégalais de planter plus de 100 millions de palétuviers pour restaurer leur environnement dégradé par les mauvaises pratiques de l'économie croissanciste, créant ainsi un début d'économie écologique dans son pays.
Ce dernier faisait partie de la liste que je vous avais proposée il y a deux ans.
Au mois d'avril dernier, il est devenu ministre de l'écologie du Sénégal.
Et à ce propos, entre parenthèses, il est bien regrettable de ne pas avoir en France, et en Europe, où prévaut toujours "l’insoutenable légèreté de l'arrivisme", des personnes politiques de cette envergure et de cette trempe aux commandes des états.




Maintenant, votez ! car tous ceux et celles ci-dessus méritent votre attention et vos encouragements.
Et si par hasard vous avez à l'esprit une personne ou une association qui à vos yeux mériterait le titre de Défenseur de la Terre, n'hésitez pas à me communiquer son nom : l'année prochaine, elle pourra peut-être figurer sur la liste que je vous soumettrai.

mardi 21 février 2012

Bunker Roy

Bunker Roy ! Je ne le connaissais pas. Je viens de le découvrir. J'ai bien envie de le désigner Défenseur de la Terre. D'ailleurs, voilà ! c'est fait : Bunker Roy rejoint l'Ordre des Défenseurs de la Terre, lui et toutes les Grands-Mères ingénieurs qui se forment dans l'Université des Va-Nu-Pieds qu'il a créée.

Voyez l'Homme parlant de Femmes, dans une de ses conférences, à Édimbourg au mois d'octobre dernier : la vidéo est ici.

lundi 17 octobre 2011

Le diplôme est parti

Pierre Rabhi, le nouveau Défenseur de la Terre, va recevoir son diplôme.
Il trouvera aussi dans l'enveloppe qui contient le diplôme, le chèque de 50 euros destiné à soutenir son action en faveur du développement de l'agroécologie.
En cette période où tous les témoins environnementaux sont au rouge, il est heureux de compter parmi les Humains des personnes comme Pierre Rabhi qui travaillent sans relache à défendre la Nature et à nous encourager à changer au plus profond de nous ; pour retrouver un sens à la vie.
Ces gens sont notre espoir.
Alors merci Pierre Rabhi ! Merci aussi à Via campesina, Kokopelli, Semences paysannes et à la CRIIRAD.
En fait, merci à tous ceux qui pourraient être Défenseur de la Terre mais qui restent jusqu'à présent des inconnus, le plus souvent par la faute des médias traditionnels qui depuis longtemps n'informent plus.
Mais pas de polémique ! Admirons plutôt le diplôme de Pierre Rabhi, dessiné par Marinette ; que, bien sûr, je remercie elle aussi.

DiplomePierreRabhi.jpg

jeudi 14 juillet 2011

Pierre Rabhi lauréat !

C'est donc Pierre Rabhi que vous, les lecteurs d'écodouble, avez désigné Défenseur de la Terre 2011.

Remarquons que pour ce très Grand Paysan, humaniste, penseur, essayiste, philosophe et artisan de l'agroécologie, l'année 2011 restera l'année de la reconnaissance complète et définitive.
En effet, dans un rapport du 8 mars, quelques jours avant Fukushima, l'ONU annonçait qu'en 10 ans, la quantité de nourriture produite dans le Monde pourrait être doublée si l'agroécologie était adoptée et généralisée.
Votre choix, chers lectrices et lecteurs, s'avère donc des plus judicieux.

Le plus tôt possible, je lance la réalisation du Diplôme ; je sais déjà qui le dessinera !
Puis, comme chaque année, avant qu'il ne soit envoyé à son destinataire, vous le découvrirez sur le blog.

Voici maintenant les résultats du vote :

Suffrages exprimés : 32 (28 commentaires et 4 mails sur ma messagerie)

Pierre Rabhi : 11

Via campesina : 7

Kokopelli : 6

Semences paysannes : 4

CRIIRAD : 3

Vote nul : 1 

   

 

mercredi 29 juin 2011

Votez s'il vous plait !

Le temps du vote pour désigner la ou le Défenseur de la Terre 2011 est arrivé.
Cette année encore, je vous soumets une liste de gens ou d'associations œuvrant pour la défense de notre belle Planète.

Le vote sera clos le 13 juillet et le résultat publié le 14 juillet.

Vous pouvez voter en laissant un commentaire ou en m'envoyant un message (clic sur "contacter l'auteur" sous ma photo).

Je soumets à vos suffrages :

Pierre Rabhi, le berger des Colibris, celui qui a ouvert la voie de l'agroécologie.

Via Campesina, le mouvement international des petits paysans qui résiste à l'OMC, organisation internationale qui tue paysans et ouvriers partout dans le Monde.

Kokopelli, association qui lutte pour la sauvegarde des variétés anciennes de légumes tout en distribuant des graines de ces derniers à des paysans dans le Monde entier.
Kokopelli est une des bêtes noires des semenciers qui sont parmi les plus grands esclavagistes de la Planète quand, dans tous les pays, ils font adopter des lois (grâce à la corruption active de nos gouvernants) leur attribuant le monopole de la production des semences en interdisant aux agriculteurs de produire la leur.

Semences paysannes, associations d'organisations paysannes bio travaillant à la conservation d'anciennes semences.

La CRIIRAD, qui informe sur la réalité de la pollution radio-active et qui se révèle la seule source fiable en la matière capable d'informer les citoyens de notre Pays. Avec les chiffres et les informations que donne cet organisme, il est très difficile d'être ou de rester partisan de l'atome civil ou militaire.

Après sa désignation, le nouvel élu dans l'Ordre des Défenseurs de la Terre recevra, avant la fin de l'année 2011, un diplôme que je ferai dessiner par des enfants ainsi qu'un chèque de 50 euros.


NOTA : J'ai eu une petite frayeur il y a quelques jours lorsque j'ai trouvé un article sur "La voie de la Russie" annonçant l'attribution par l'ONU du diplôme de Défenseur de la Terre.
En fait, recherches faites, l'article parle du prix "Champion de la Terre" de l'ONU, décerné depuis 2005.
Vraisemblablement un simple problème de traduction.
Ouf !
Cependant, j'ai trouvé qu'il existe depuis longtemps déjà des Défenseurs de la Terre. Ceux là sont des super-héros d'anciens "comics" américains.
Mais là rien de très nouveau finalement puisque les Défenseurs de la Terre que vous désignez sont eux aussi des super-héros.
La seule différence, c'est que vos Défenseurs de la Terre, ils existent vraiment !
En tout cas, merci à eux de veiller sur nous.

 

jeudi 26 mai 2011

C'est la Forêt qu'on assassine

Deux défenseurs de l'Amazonie viennent de se faire abattre, parce que leurs têtes avaient été mises à prix par des agro-industriels de la déforestation et/ou du soja, ceux-là étant parmi les plus grands destructeurs de la biosphère sur Terre.

Le gouvernement brésilien n'avait pas jugé bon d'accorder une protection policière à ces gens, sans aucun doute parce que les politiques et les industriels marchent toujours main dans la main.
D'ailleurs, alors même que ces deux héros résistants étaient éliminés, les parlementaires du Brésil, de tous les bords politiques, s'employaient à voter une loi adoucissant considérablement le code forestier, pour simplifier la vie des exploitants, exploitants qui par leurs méthodes préparent la mort de l'Humanité.

Il faut se rendre à l'évidence : dans tous les pays, c'est bien les lobbies qui siègent dans les Assemblées. Et c'est bien ces mêmes lobbies qui tuent, en masse et sournoisement d'abord par leur production et de façon plus ciblée ensuite tous ceux qui osent et ont le courage de se dresser devant eux.
Par la faute de ces lobbies, la situation écologique ne va pas en s'améliorant ! Au contraire ! Elle va en empirant !

José Claudio Ribeiro da Silva et Maria do Espirito Santo da Silva rentrent ce jour dans l'Ordre des Défenseurs de la Terre ; à titre posthume ; en espérant que, pour une fois, la justice passera.

 

« Au début, je pensais que je me battais pour sauver les hévéas ; puis j'ai pensé que je me battais pour sauver la forêt amazonienne. Maintenant, je sais que je me bats pour l'Humanité ».
Chico Mendes

- page 1 de 2