Le petit jupiter, grand d'inintelligence et de malhonnêteté - on le découvre chaque jour un peu plus, s'est permis de se payer notre tête en nous traitant, dans une contrée étrangère de surcroit (il n'est pas à une trahison près), de "gaulois réfractaires à tout changement".
Aussi, bien qu'il ait pu se faire payer, en tant que jeune haut-fonctionnaire pantouflé, 3 millions d'euros pour deux ans de " travail" - disons plutôt "basses besognes" - dans une saloperie de banque privée qui organise, avec ses homologues, la destruction méthodique de la Planète, on peut le dire : ce type est drôle au point d'être impayable !

Impayable, oui ! Mais en même temps néolibéral obtus jusqu'au-boutiste !
En effet, même si le système qu'il défend est entièrement responsable de la plus colossale crise écologique de l'Histoire de la Terre, crise chaque jour démontrée par les données scientifiques, crise multifactorielle et exponentielle en vitesse de propagation, crise aggravée par la raréfaction des ressources naturelles et la "surpollution", par des guerres et le bouleversement du climat qu'elle induit, ce qui laisse des pays dans le dénuement le plus complet, ce qui amplifie la pauvreté partout, ce qui broie les Humains,... le type, il garde le cap vers le chaos.
Car au regard de ce constat, il ne change pas d'un iota, son action se résumant à écraser, chaque jour un peu plus, la Nature et les petites gens, partout où s'étend son pouvoir, dans le seul but de favoriser toujours plus les hyper-riches.

Pourtant, il devrait changer le mec ! Car devant l'effrayante et toujours plus prégnante réalité socio-écologique qui s'installe, toute personne sensée se remettrait en question, douterait, réfléchirait.
Ben lui, non !!!!
Il ne change pas le type !
Il ne voit ni ne sent rien !
Sa pensée n'évolue pas !
Ses idées restent les mêmes.
Il s'entête a être un néolibéral, un néolibéral chaque jour plus affirmé, plus sectaire, plus convaincu, plus endurci, plus fanatique, plus dictatorial.
C'est un fou dont la folie ne cesse de croître.
Et sa prière mortifère, il la dit chaque jour avec plus de ferveur : "Seigneur Capitalisme, faites que la planète soit détruite.
Au Nom du Néolibéralisme, de la Croissance et de la Sainte Dérégulation ;
Amène le fric !"

Le type, en fait, il est pathologiquement "réfractaire à tout changement" du système. Il est le fou-furieux-giga-imbécile qui ne change jamais d'avis ! Même devant l'évidence.
Sa conduite, c'est du terrorisme global !