Monsieur Mortier, le restaurateur du Moulin de la Fée, est depuis le mois de janvier par monts et par vaux.
Tout en s'occupant toujours à perfectionner son prototype d'aérogénérateur (*) du moulin de la Fée, il était le 14 avril à La Baule pour présenter son concept de production d'énergie renouvelable lors d'une réunion publique de la liste Europe-Ecologie en campagne électorale.
La FDMF l'avait aussi invité à faire une intervention lors de son congrès le 24 avril en Normandie.

Parallèlement à tout cela, il reçoit de nombreuses personnes qui préparent ou ont déjà fait paraître un article sur le concept dont il est l'inventeur. Notons un article paru dans le dernier numéro de la revue de la FDMF ainsi qu'un autre dans le Ouest France du 27 avril 2009 et à venir, un article dans le journal de la FFAM.
Sur le petit écran, nous avons pu le voir la semaine dernière, dans un "C'est ma Terre" sur TF1.

Enfin, EDF qui voudrait pour son image superviser dans chaque département la transformation d'un moulin en aérogénérateur a, en juin dernier, donné à cet ingénieux mécanicien une mission de conseil pour chacune des restaurations qui viendrait à se faire.
C'est ainsi qu'il s'occupe à l'achèvement de la renaissance du Grand Moulin des Places à Saint-Mars-du-Désert (44).

Dans un très prochain article, vous aurez des nouvelles des dernières évolutions du prototype du Moulin de la Fée ainsi qu'un descriptif du Grand Moulin des Places restauré, dont la partie mécanique est terminée à 95% et la mise au point achevée à 75%.

Ces deux moulins sont en fait de magnifiques exemples de ce que permet la technodiversité. Et visuellement, c'est beau ! Pour preuve, voici une photo du Grand Moulin des Places prise la semaine dernière.