Du 1er au 9 août 2009, rendez-vous à Notre-Dame-des-Landes pour dire NON à l'imbécile projet d'aéroport.

Dans le contexte énergétique qui s'installe - pour toujours en ce qui concerne les carburants liquides - les personnalités politiques qui osent nous faire croire que ce projet, criminel pour l'environnement, est une bonne chose, pour ci ou pour ça, font preuve soit d'ignorance (avons-nous élu des ignares ?), soit d'une mauvaise foi inacceptable, soit d'une inintelligence caractérisée. Il est temps pour ces personnes d'arrêter leurs bêtises et de bien s'informer sur la situation énergétique mondiale.

Pour cela, ces politiques devraient lire Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean, qui écrivent à la page 245 de leur dernier ouvrage (*) : Pour l'avion, "c'est facile parce qu'il suffit d'accompagner une baisse (sous-entendu, de trafic) qui va largement arriver toute seule" ... "D'entrée de jeu, on comprend facilement que continuer à financer des capacités aéroportuaires aux frais du contribuable en pensant que le trafic va croître est une faute de gestion qui n'est que le fruit de l'ignorance des élus et des dirigeants des chambres de commerce et d'industrie sur l'avenir des hydrocarbures."

Alors Mesdames et Messieurs les élus et fonctionnaires, comprenez une fois pour toutes que le futur n'est pas dans le ciel mais qu'il est sur Terre par la Terre et sur la Mer par la Mer.
Ces deux territoires, par vos sottes décisions passées, par vos négligences et par vos imprévoyances, vous les avez laissées sombrer. Vous êtes désormais dans l'obligation de les sauver car il en va de la survie de l'Humanité.

Enfin, une petite parenthèse, pour une toute autre chose. Bien que ?
Ce qui vaut pour l'avion vaut aussi pour la voiture !
Alors Monsieur le Premier Ministre, même si vous êtes grand amateur de courses automobiles, sachez que vous devez vous abstenir de faire construire, à tout prix, un circuit de Formule 1 à l'emplacement d'une zone humide de la région parisienne : C'est débile !
Consacrez nos impôts à favoriser la mise en place de l'écodouble plutôt qu'à éradiquer ce qui reste de la biodiversité.
Merci, donc, de créer l'une et de sauver ce qui peut encore l'être de l'autre Monsieur Fillon.
Elles vous le rendront alors que la F1 non !

(*) Sur Écodouble, un article est en préparation pour présenter le contenu de cet ouvrage intitulé "C'est maintenant ! 3 ans pour sauver le monde".