Le pic du pétrole était annoncé en novembre dernier.
Mais en novembre de l'année dernière le patron de Total était devant une commission du Sénat pour parler du réel et très peu brillant état des réserves de pétrole dans le Monde : c'était clair et concis.

Pourtant, croyez-vous que nos élus ont fait cas de sa déclaration ?
Ils l'auraient fait, ils auraient pu agir afin de préparer le Pays et lui permettre d'anticiper, pour que le choc soit moins brutal.
Et bien non ! Pendant que le plus lourd des PDGs du CAC 40 parlait, nos sénateurs devaient faire la sieste, ou bien alors, ils n'ont rien compris de ce qu'il disait ! Voire même s'en foutaient-ils tout simplement et s'en foutent sans doute encore !
Toujours est-il qu'ils ne pourront pas dire, à l'avenir, qu'ils ne savaient pas. Par avance, ils seront condamnables.

La vidéo du discours de Monsieur de Margerie devant nos représentants est ici, sur le blog "Aux infos du nain".