Promotion 2021 des Défenseurs de la Terre

Cette année, qui restera dans les mémoires comme celle où le GIEC aura pour la première fois évoqué une possible fin de l'Humanité et où le Schift Project, dans un rapport commandé par l'Armée française, aura annoncé pour 2030 le début des grosses emmerdes question approvisionnement en pétrole, je désigne deux femmes Défenseur de la Terre.
La première a fait paraître en Bande Dessinée "Algues verte", livre relatant une très longue enquête qui prouve le crime d'empoisonnement de la Bretagne par la FNSEA and Co. et désigne comme mafieux général de toute la chaîne des empoisonneurs le dénommé Jean-Yves Le Drian, qui a agi dans l'ombre sous couverture de ministre d'état, sous Hollande Le Normal et continu d'agir, sous la même couverture, sous Macron Le Souffleté.
La seconde a fait l'objet d'une tentative d'assassinat par le lobby "agritueur" breton (aux ordres, donc, du sinistre Sieur Le Drian ci-dessus présenté) après avoir dénoncé les pratiques mortifères et criminelles des "agritueurs" en Bretagne ; lobby qui lance en ce moment, à fond de train et de subventions PAC volées à l'agriculture bio, la construction de poulaillers concentrationnaires devant "abriter" plus de trente poules par mètre carré (Que fait L 214 ?) - les plages vertes de Bretagne ne sont pas prêtes de retrouver la couleur sable ; cela dit, le vert, c'est écolo et très "green washing" (Macron adore la langue de la finance, laquelle était nommée, il y a fort longtemps, "Langue de Shakespeare").

Donc, en ce 14 juillet 2021, à l'heure où le cortège vert kaki commence sa parade devant le monarque financier, rentrent dans l'Ordre des Défenseurs de la Terre :

- Inès Lérot ;
- Morgan Large.

Leur courage est admirable. En effet, ceux - et celles - qui les menacent sont, à tout les niveaux, très bas de plafond ; et si cons qu'ils osent tout, même le pire.

Profitons ! Cela ne va plus durer longtemps.
Et quand tout capotera, il n'est pas certain que "les forces du désordre" seront à même de pouvoir assurer la sécurité des premiers de cordé et de leurs valets nos élus : "A temps chaotiques, mœurs incertaines". La giflette pourrait bien rester, dans la Fin de l'Histoire humaine, qu'une très douce caresse.

Mais une chose me préoccupe tout de même : Comment vont faire Air France, Renault, Peugeot, Sanofi et tout le CAC(a) 40 (voleurs), quand nous ne serons plus là pour les subventionner de mille façons afin qu'ils puissent "dividender" chaque année ? Même les années de crise ?

Il reste 8 ans pour sauver l'Humanité ; en faisant une seule réforme : Celle interdisant le bétonnage de la Nature.
Le Souffleté n'a pas l'air de l'avoir compris. Il n'est d'ailleurs pas prêt de le comprendre : il est trop débile ; comme le sont tous les dictateurs, les énarques et les "sciences du po(t)".
Dès lors, il faudrait, à minima, le foutre à la retraite ; sans pension ni quelconque avantage, cela va de soit.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://ecodouble.farmserv.org/index.php?trackback/554

Haut de page