Les marées vertes tuent aussi !
Le scandale sanitaire

C'est le titre d'un livre sorti début mai.

On y découvre la triste réalité de la situation sur les plages de Bretagne, avec des pouvoirs publics qui ne prennent aucune décision ou alors font pression sur un médecin qui veut dire l'immense problème de santé publique posé par les marées vertes.
On y apprend que ceux qui veulent dénoncer, parce qu'ils savent, sont menacés.
En fait sa lecture nous révèle encore une fois la logique du capitalisme financier qui gagne beaucoup d'argent en vendant des produits et/ou des méthodes de travail qui ont pour effet de détruire l'environnement et les tissus sociaux et qui, cela fait, laisse à la collectivité la gestion et la facture des dégâts.

En bref, un livre sur l'inhumanité, la bêtise et la folie économique actuelle dans toute sa réalité.

Je vous invite à le lire ; si vous êtes breton, si vous aimez la Bretagne ou simplement si vous voulez vous informer pour que les choses de l'économie changent.

 




 

 

 

 

 

 


Auteurs : André Ollivro et Yves-Marie Le Lay
Date de parution : 11 mai 2011
Diffusion et distribution : Coop Breizh
ISBN : 978-2-36312-004-5
Format : 16x24 cm
Prix public : 17 €
Nombre de pages : 204 dont un cahier hors-texte couleur de 12 pages

 

Présentation
Les marées vertes, ça pue, ça pollue et ça tue !
André Ollivro, Breton de l’année 2009 nous avait déjà alertés avec son Scandale des algues vertes. Aujourd’hui, accompagné d’Yves-Marie le Lay, son alter-ego du Trégor, il va plus loin. André Ollivro et Yves-Marie le Lay abordent ici le problème sanitaire. Oui, les marées vertes sont un problème de santé publique. Non, il n’y a pas eu qu’un cheval et deux chiens qui sont morts. La vérité est bien plus effrayante, malheureusement.
L’ouvrage réalisé sous forme d’entretiens commence avec la colère des parents de Thierry Morfoisse mort en juillet 2009 d’avoir transporté des algues vertes sur la plage de Binic dans les Côtes d’Armor : « arrêtez de nous mentir, notre fils a été empoisonné ! ». Il se termine avec ce constat dramatique : l’État qui a été condamné plusieurs fois en justice emploie tous les moyens pour empêcher que la vérité n’éclate.
Avec, en fil rouge, les événements qui se sont succédé depuis l’année 2008 jusqu’au début de l’année 2011 et « l’affaire de l’affiche FNE », argumenté, documenté, accompagné de nombreux témoignages de médecins, de scientifiques et d’agriculteurs, cet ouvrage dénonce le silence coupable et le déni de la quasi-totalité des élus bretons qui ont renoncé à leur devoir de protection de la population mais aussi l’incurie et la lâcheté de l’État face à la folie des agro-industriels.

Les auteurs
André Ollivro est l’ancien président d’Halte aux marées vertes et actuel président de Sauvegarde du Penthièvre. Il est la grande gueule du mouvement pour une eau propre en Bretagne. Il a été élu Breton de l’année par les lecteurs du Télégramme en janvier 2010.
Yves-Marie Le Lay est l’emblématique militant du Trégor contre les marées vertes. Il préside Sauvegarde du Trégor qui est une fédération d’associations. Il est avec André Ollivro et André Pochon, l’un des piliers de la lutte contre les méfaits de l’agriculture intensive. C’est son association qui a médiatisé la mort d’un cheval et l’intoxication suraiguë de son cavalier en Baie de Saint-Michel-en-Grève.


Contact : Thierry Jamet
Le Temps éditeur
16, rue de l’Eglise
44210 Pornic
02 40 82 18 60 ou 06 03 23 03 15 – tjamet@edutemps.fr – www.an-amzer.com